Cleve Mesidor, l’haïtienne qui s’impose dans le monde du blockchain à travers Logos

  • Diane Bissereth | mercredi 06 mars 2019
Photo soumise par Cleve Mesidor

Vous avez sans doute déjà entendu parler de blockchain. Ce moyen de stockage apparu dans le monde de l’informatique au début des années 2000. Depuis, il est la passion du numérique. Au lancement d'Alpha Haïti en 2018, Cleve Mesidor fut la principale conférencière à intervenir sur ce thème. Contactée par le journal, elle a eu la gentillesse de nous parler d’elle et de son travail dans le domaine du Blockchain et de la Crytocurrency au sein de Logos, son entreprise.

Enthousiaste et très joyeuse, Cleve Mesidor a été aux anges d’apprendre que son nom figurait sur la liste Dofen News des douze (12) figures féminines à suivre de près pour l’année 2019. En conséquence, elle a eu un plaisir fou de répondre à nos questions. La spécialiste en technologie a beau intervenu en créole, quand elle parle, son intonation semble davantage américaine qu’haïtienne. 

 

Née à l’Asile, commune d'Haïti située dans le département de Nippes et l'arrondissement d'Anse-à-Veau, Cleve a dû quitter le pays à l’âge de huit (8) ans pour aller vivre à New York City aux Etats-Unis. Ayant toujours eu pour objectif de faire en sorte que le monde soit meilleur pour ses compatriotes, elle se considère comme une guerrière sur un champ de bataille autant que les pères fondateurs de la nation. 

 

A la fin de sa scolarité, elle a obtenu un baccalauréat du Laboratory Institute of Merchandising  (LIM) Collège et un Master en Arts de l’Université Howard. Après ce parcours professionnel, elle a occupé le poste de Directrice des affaires publiques à l'Administration du développement économique du ministère américain du Commerce, où elle était chargée de promouvoir les programmes économiques de la Maison Blanche et les partenariats public-privé nationaux pour promouvoir l'innovation et l'entrepreneuriat. 

 

Elle a également travaillé à Capitol Hill en tant que Directrice des communications. Cleve, à un moment de sa carrière, a fait parti de l’Administration du Président Barack Obama. Tout un parcours qui a été plus difficile qu’il n’y parait. 

 

« Ce n’est pas facile d’être une femme d’affaires aux Etats-Unis. Ça l’est encore plus pour celles qui sont NOIRES. Malgré mes talents, mes compétences et mes accomplissements ; obtenir des fonds a été très difficile. Mais cela ne m’a pas découragé. Je suis la descendante de Louverture, Dessalines et Christophe et j’ai refusé de laisser l’iniquité m’empêcher d’atteindre mes objectifs », nous confie Cleve qui d’après son intervention se révèle être l’incarnation parfaite de Xena, la princesse guerrière.     

 

L’entrepreneure a pris connaissance du secteur du blockchain et de la cryptocurrency (crypto-monnaie en français) en 2011. Six ans plus tard, elle revint vivre à New York City et en profita pour s’impliquer totalement dans la communauté du blockchain. C’est ainsi qu’elle décida, au cours la même année, de créer Logos, une plateforme sociale pour les militants du secteur. Le blockchain, mentionnons-le, est la deuxième plus grande révolution du siècle après l’internet. C’est un outil de par lequel toute sorte de programmes est créé, par exemple, des logiciels de gestion d'identité, de sécurité et de traitement des transactions. Il est une base de données distribuée qui enregistre toutes les transactions d'une crypto-monnaie (devise électronique échangeable via internet, un ordinateur, un téléphone cellulaire ou de tout appareil informatique branché à un autre).                       

 

A travers Logos, l’initiatrice a pour intention de créer, sur une période brève, une communauté globale d’activistes. Et à long terme, elle envisage de créer un marché pour les personnes braves qui osent rêver d’un meilleur monde et promouvoir le changement. Une opportunité qui selon elle s’avère être énorme pour atteindre un impact social positif dans les marchés émergeants comme Haïti. 

 

Dans le but d’assurer l’expansion du blockchain sur le marché de la Caraïbe et de l’Amérique Latine, Cleve a lancé « The Clevolution », une firme de consultation globale sur cette nouvelle technologie afin d’aider des entrepreneurs et entreprises qui veulent rentrer sur le marché du blockchain et de la crypto-monnaie. Pour parler de ses expériences et de ses réalisations dans le domaine, la femme d’affaire à succès sera l’une des intervenantes au South by Southwest (SXSW) 2019, un festival annuel qui aura lieu à Austin (TexasÉtats-Unisdu 7 au 19 mars 2019

 

 

Cleve Mesidor projette de faire beaucoup de choses à l’avenir. Son plus grand rêve est de devenir un jour Ambassadeur Américain en Haïti. Pour l’instant, elle en a concrétisé certains notamment en devenant la conseillère stratégique des officiels haïtiens en les aidant à identifier comment Haïti pourrait tirer avantages du blockchain. 

 

Celle qui ne manque pas de cacher que sa foi en Dieu est la boussole qui guide son chemin et qui s’estime particulièrement bénie d’avoir eu des personnes et des opportunités idéales sur son parcours invite les futurs  femmes entrepreneures à être braves, de suivre leur propre chemin et de ne pas se laisser distraire par ce que les autres accomplissent. Toutefois, elle les encourage a avoir un mentor pour les encourager et les guider. 

 

 

« Les femmes entrepreneures en Haïti devraient également considérer les diverses opportunités de travail virtuels et à distance afin de participer dans l’économie globale innovatrice » conseille Cleve Mesidor. Une recommandation des plus judicieuses compte tenu des occasions émergentes qu’offrent les nouvelles technologies si elles sont, bien sur, utilisées à bon escient.               



214 vues