Aïssa Doumara, première lauréate du prix Simone Veil pour l’égalité femmes-hommes

  • Diane Bissereth | samedi 09 mars 2019
Crédit Photo : site Le Figaro

Ce 8 mars, le Président Emmanuel Macron a remis le premier prix Simone Veil pour l’égalité femmes-hommes à la militante d’origine camerounaise Aissa Doumara Ngatansou pour la lutte qu’elle mène contre les mariages forcés dans son pays à travers l'Association de lutte contre les violences faites aux femmes (ALVF).

Aïssa Doumara, première lauréate du prix Simone Veil pour l’égalité femmes-hommes

 

Ce 8 mars, le Président  Emmanuel Macron a remis le premier prix Simone Veil pour l’égalité femmes-hommes à la militante d’origine camerounaise Aissa Doumara Ngatansou pour la lutte qu’elle mène contre les mariages forcés dans son pays à travers l'Association de lutte contre les violences faites aux femmes (ALVF). 

 

Aissa Doumara Ngatansou, âgée de quarante-sept (47) ans, est la co-fondatrice de l’ALVF, organisisation située dans la ville de Maroua au Cameroun. Grâce au soutien de l'ONU Femmes, l'ALVF a pu porter secours aux femmes et aux filles victimes de l'insurrection de Boko Haram, dans la région et leur fournir des moyens de subsistance et un appui psychosocial.

 

« Il fallait pour cette première édition du prix Simone Veil de la République française une personnalité emblématique qui ouvre avec éclat la lignée des femmes qui, chère Aissa Doumara, vous succéderont pour ce prix » a déclaré le président de la République. 

 

Invitée à l’Elysée pour l’occasion, la nominée a déclaré recevoir ce prix avec beaucoup d’émotion et l’a dédié à toutes les femmes victimes de violences et de mariages forcés ainsi qu’à toutes les survivantes de Boko Haram, secte islamiste qui sème la terreur au Nigeria et dans les zones frontalières. 

 

Le Président Macron a profité de l'évènement pour annoncer la création d'un fonds de cent-vingt (120) millions d'euros pour aider les mouvements en faveur des droits des femmes dans le monde. Il a aussi souhaité que 2019 soit une année utile pour les droits des femmes. 

 

Notons que Simone Veil, femme dont le prix porte le nom, était une magistrate et femme d'État française. Elle a été en 1979 la première femme à accéder à la présidence du Parlement européen

 

Décédée en 2017 à l’âge de quatre-vingt-neuf (89) ans, elle a fait son entrée au Panthéon le 1er juillet 2018. Elle y repose désormais, avec son mari, au milieu des grandes figures de l'histoire de France. 



5 vues