Maguy Durcé dément toutes les accusations portées contre elle et porte plainte contre son dénonciateur

  • Par Diane Bissereth | lundi 15 avril 2019
Source photo google search

Accusée de corruption au sein de l'Institut National de la Formation Professionnelle (INFP), Maguy Durcé, Directrice générale de la dite institution, a démenti toutes les accusations dont elle fait l’objet lors d’une conférence de presse organisée ce 12 avril au nouveau local de l’institution sis à Pétion-Ville.

Dans une note de presse publiée le 8 avril dernier, le Président du syndicat des employés de l’Institut National de Formation Professionnelle (INFP) Jean Marie Paul Léveillé a accusé Maguy Durcé de corruption, de concussion et de favoritisme. 

 

Selon ce même communiqué, la Designer était censée se présenter au parquet de Port-au-Prince. Des informations que cette dernière a catégoriquementdémenti  lors de la conférence de presse. Très en colère, Maguy Durcé a publiquement dénoncé l’attitude de Jean Marie Paul Léveillé qui, selon elle, fait tout pour salir son nom et celui de l’organisme qu’elle dirige. 

 

« Jean Marie Léveillé a passé près de deux (2) ans sans se présenter sur son lieu de travail. Au lieu de s’y rendre, il a fondé un « faux » syndicat dont il est le seul membre », a-t-elle déclaré avec fougue en mentionnant avoir travaillé avec deux (2) syndicats à l’INFP : l’Association Nationale des Formateurs et celui du personnel de soutien.   

 

L’ancienne Ministre du Commerce et de l’Industrie a également profité de l’occasion pour présenter la copie d’une plainte qu’elle a déposé contre le président du syndicat qu’elle accuse d’être le responsable des actes de vandalisme perpétrés contre le local de l’institution.

 

D’un autre côté, Maguy Durcé n'a pas mâché ses mots pour blâmer plusieurs médias en ligne qu’elle accuse d’être de mèche dans cette propagande de désinformation contre sa personne.         



45 vues