1er forum international des femmes élues d’Haïti, une lancée vers l’avenir.

La Fédération Nationale des Femmes Maires d’Haïti (FENAFEMMH) a lancé du 7 au 9 mai, au Karibe Convention Center, le 1er forum international des femmes élues d’Haïti. De concert avec les femmes parlementaires, CASEC, ASEC et les femmes déléguées de ville, aussi avec le support des femmes élues de la France et du Canada, la FENAFEMMH propose d’aborder le thème « Genre et Décentralisation ».

Comme organisé dans beaucoup de pays au monde, la FENAFEMH offre à Haïti son premier forum international  des femmes élues.  « Nous sommes en train de rattraper le temps, un temps précieux perdu, mais il n’est pas trop tard » lance courageusement dans un discours inaugural Rosemilla PETIT-FRERE, Mairesse de l’Arcahaie et également présidente de la fédération.  Il n’est pas trop tard, car cette grande première entend synchroniser autour d’une même vision. En effet, il s’agit d’un grand évènement regroupant plus de 2000 femmes élues dans les 10 départements du pays, à travers les 143 communes et 570 sections communales. 

Cette activité de grande portée qui recevra des personnalités d’ici et d’ailleurs, se veut dans les plus fins détails de « faciliter le partage d’expériences entre les femmes ayant été au pouvoir tant en Haïti qu’a l’étranger » Peut-on lire dans le communiqué adressé aux médias.  En outre, elle vise à multiplier les efforts en vue d’une participation objective des femmes en politique.

Des allocutions ont abondé dans le même sens, toutes pour applaudir chaleureusement la tenue d’une séance plénière autour de l’implication de la femme dans les affaires politiques. La Ministre à la condition féminine et aux Droits des Femmes Madame Eunide Innocent salue ardemment l’initiative. Car selon elle, elle permet de mieux comprendre et d’agir sur les causes de la sous-représentation des femmes dans les instances de  pouvoir. De plus, elle dit : « se réjouir davantage puisque à la veille des prochaines élections, il est plus que temps d’encourager le leadership politique fort susceptible de pousser les femmes vers des postes électifs tant au niveau national que local ».

Parallèlement, le forum est aussi l’occasion pour des femmes dans les collectivités territoriales de souligner  les obstacles au bon déroulement de leur carrière en tant qu’élues locales. Les élues (ASEC, CASEC, Déléguée de Ville, etc.)  des différents départements du pays s’accordent toutes à dénoncer l’attitude sexiste des hommes dans les cartels. Selon elles, elles sont relayées au second plan et n’ont pratiquement aucune autorité dans le cadre de leur fonction. « Etre élue au sein d’une collectivité, c’est comme avoir l’impression seulement de remplir une place vide car les hommes nous mettent toujours à l’écart » se plaint une participante.

Autant d’obstacles et de contraintes au préjudice des femmes dans les espaces de pouvoirs que le forum met en évidence et exige des instances concernées d’y remédier en tenant compte dans la loi électorale et en respectant la loi sur le quota des 30%.

Malgré certains problèmes au niveau de l’organisation de la tenue de cette première édition, les participantes sont très satisfaites de cette journée.  Souvenir Casimir,  Asec de la circonscription de Mirebalais avoue que « Je participe à ce forum avec beaucoup d’enthousiasme et réclame de toutes les élues le soutient de celles qui sont faibles en vue de renforcer leurs capacités. »  De son côté,  Cadette Paulin, Déléguée de ville de la circonscription de Ouanaminthe, espère avec que ce forum permettra d’arriver au quota des 30%  de femmes dans les prochaines élections en Haïti. 

Au cours de cette activité ont pris et prendront part diverses personnalités qui, à leur niveau ont contribué dans la lutte pour l’émancipation de la femme en Haïti. Parmi les personnalités, soulignons en autres, la présence du Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Jovenel MOISE, les Ambassadeurs Monsieur André FRENETTE et Madame Elisabeth BRETON-DELEGUE respectivement des ambassades du Canada et de la France en Haïti, les Ministres Madame Eunide INNOCENT et Monsieur Jean Marie Reynaldo BRUNET Respectivement du Ministère a la Condition Féminine et aux Droits des  Femmes et  du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, la Sénatrice Dieudonne Luma ETIENNE, Les Députés Gladys Saint Jean LUNDY et Guerda BENJAMIN,  Madame Odette ROY FONBRUN, Madame Mirlande HYPPOLITE MANIGAT, Natacha CLERGE de FANM YO LA, Madame VICKI HAMM, Mairesse de la ville de Magog au Canada.

Laisser un commentaire

Catégories