© %author%

A Londres, une plaque honore la première et unique Reine d’Haiti Marie-Louise Christophe

MARIE-LOUISE a vécu en Grande-Bretagne au début du XIXe siècle, a été honorée d’une plaque bleue. La Chambre de Commerce Haitienne en Grande Bretagne a eu l’honneur de participer a cet evenement historique. Ceci faisait suite au documentaire sur Marie Louise Christophe que avons réalisée avec l’aide du Dr Nicole Willson une chercheuse britannique avec un penchant pour les héroïnes haitienne qui est d’ailleurs visible sur sa page « Fanm Rebèl ».

La plaque a été dévoilée le lundi 7 février 2022 au 49 Weymouth Street, Marylebone Londres, où elle a vécu entre 1821 et 1824. L’événement s’est déroulé sous une ambiance carnavalesque avec notre participation mais aussi celle du Lord Mayor of Wesminster Councillor Andrew Smith, l’ambassadeur de la République d’haiti a Londres SE Euvrard Saint Amand, Lord Leslie Griffiths, la communauté haïtienne et les ami(e)s d’haiti.

On savait peu de choses auparavant sur la vie de la reine Marie-Louise dans ce pays. Cependant, en 2019, le Dr Nicole Willson, chercheuse à l’Université de Central Lancashire, a découvert une copie du testament de Marie-Louise aux Archives nationales du Royaume-Uni.

Cela l’a aidée à retracer les demeures du monarque haïtien en Grande-Bretagne et à en savoir plus sur sa vie. En collaboration avec Mr Wilford Marous et Mr Michelet Romulus de la Chambre de commerce haïtienne en Grande-Bretagne, le soutien du Nubian Jak Community Trust, de la communauté haïtienne et des ami(e)s d’Haïti, une plaque bleue a été érigée dans cette ancienne résidence en la mémoire de la seule et unique Reine haïtienne.

Elle a épousé Henri Christophe au Cap-Haïtien en 1793. Ils eurent quatre enfants : François Ferdinand (né en 1794), Françoise-Améthyste (décédée en 1831), Athénaïs (décédée en 1838) et Victor-Henri.

En 1811, Henry et Marie-Louise Christophe sont couronnés Roi et Reine du « Royaume d’Haïti » (Royaume d’Haïti).

La Révolution haïtienne demeure, sans aucun doute, l’un des événements les plus importants de l’histoire mondiale. Bien que l’histoire triomphale d’Haïti, qui est devenue la première nation noire indépendante, et la première nation à abolir définitivement et universellement l’esclavagisme, soit largement ignorée, cela est encore plus vrai de l’histoire des héroïnes d’Haïti.

Après la mort de son mari et l’assassinat de ses fils, Marie-Louise Christophe, la première et unique reine d’Haïti, se rendit en Grande-Bretagne avec ses filles en septembre 1821, où elle y passa les trois années suivantes de sa vie.

D’abord recueillie par l’abolitionniste Thomas Clarkson, elle occupa différents logements à Blackheath et Hastings avant de s’installer à Marylebone, où elle a vécu jusqu’en 1824, date à laquelle elle est parti avec ses filles pour l’Europe. Vous pouvez visionner notre documentaire avec Dr Nicole Willson sur notre page Youtube mais aussi Fanm Rebel.

Marie-Louise était désignée dans les almanachs royaux haïtiens comme «l’auguste reine des haïtiens» et était, selon la presse britannique du XIXe siècle, «aimée de tous les rangs et de toutes les conditions». Rendant hommage aux nombreuses femmes sans nom, asservies et libres, qui se sont battues et sont mortes dans la lutte pour la liberté et l’indépendance, elle a créé une légion de cérémonie composée uniquement de femmes soldats, connue sous le nom d’Amazones, qui est devenue une partie de sa suite en tant que reine. Dans son exil européen, elle a fait preuve d’un courage, d’une résilience et d’une détermination sans précédent à survivre et à prospérer. Alors que de nombreux régimes haïtiens montaient et tombaient, et qu’elle a perdu de nombreux membres de sa famille bien-aimés au cours de sa vie tumultueuse, elle a vécu selon la maxime du Royaume haïtien, « Je renais de mes cendres ».

Nous tenons a remercier tous les sponsors et en particulier notre collaboratrice Dr. Nicole Wilson d’avoir pris le temps de faire les recherches et travailler avec nous pour la réalisation de ce grand projet. Les messages d’encouragement venant ‘un oeu partout dans la diaspora mais également en Haïti ou entre autre le Député de PÉTION-VILLE Jerry Tardieu nous a aussi fait part de son appreciation et encouragement notre travail. Le leader de En Avant est à l’ecoute de la diaspora, même à Londres.
Pour conclure, tout ça, c’est le résultat d’un partage exceptionnel d’héritage historique entre le Royaume-Uni et Haïti et d’une collaboration fructueuse pour faire atterrir ce grand moment historique. Longue vie à la reine!

Laisser un commentaire

Catégories