La perversion narcissique, une violence en toute discrétion

  • Par Sophonie Ylas Deravine | vendredi 19 avril 2019
111 vues

Photo soumise par Sophonhie Ylas Deravine

Un pervers narcissique est un malade mental, un être ambigu, toxique, un dangereux manipulateur. Insidieux et parfois violent, il use de son langage comme une arme pour faire souffrir et détruire l’autre psychologiquement. Ce genre de personne inflige une violence domptée, discrète, et persévérante à sa victime. Mais comment s’en rendre compte ? Comment s’en débarrasser afin de se reconstruire ?

La violence psychologique dans un couple est inapparente et fait beaucoup de dégâts sur les victimes. Un pervers narcissique n’éprouve aucune empathie ni de sensibilité envers sa proie.

 

C’est un être rusé, malin, indestructible, sûr de lui, assez intelligent, se croyant intouchable et supérieur aux autres. Il prend toujours le soin de choisir son esclave. Souffrant de trouble de personnalité narcissique, ordinairement, il a un visage d’ange utilisé pour son entourage extérieur et un visage de démon pour sa victime qu’il terrorise. Toutefois, il se sert du visage d’ange envers son partenaire que lorsqu’il veut le convaincre de ne pas rompre avec lui.

 

De même que le vampire a besoin de sang pour se maintenir en vie, c’est ainsi que le pervers narcissique abesoin d’absorber l’énergie de son  partenaire pour survivre. Pour ce faire, il utilise son langage pour attaquer ses émotions et la faille qui le fragilise. Il se comporte de la sorte dans le seul but de lui faire perdre l’estime et la confiance en soi, afin d’entraîner  la mise sous emprise continue.

 

Un ange ou la perfection simulée ?

Au début de la relation, le pervers narcissique utilise le visage d’ange pour vous faire l’impression d’une personne parfaite. Super gentil, séducteur, beau parleur... Il est souventes fois très influent socialement et détient une bonne situation financière. Toujours à l’écoute, il vous comble de sa plus grande empathie et générosité. Aussi, il prend le soin de bien connaître votre histoire qu’il va utiliser contre vous à l’avenir.

 

Très protecteur, il vous rassure et vous dit tout ce que vous désirez entendre. De ce fait, vous lui accordez toute votre confiance en lui racontant tout sur vous, et même des secrets que vous n’aviez jamais révélés à quiconque auparavant. Remarquant que vous avez peut-être des manques affectifs qui sont possiblement vos failles, il vous donne son support, vous fait sentir que vous êtes en sécurité, car il est ce salvateur omniprésent sur lequel vous pouvez compter. Il vous procure le sentiment d’être en relation avec la personne que vous attendiez depuis des lustres.

 

Ensuite, rapidement, il veut s’engager, et vous acceptez. Il vous fait visualiser une vie merveilleuse à deux et est prêt à satisfaire tous vos caprices. Votre bonheur saute aux yeux. Le pervers narcissique se montre tellement extraordinaire à tous les niveaux, que vous vous dites qu’il est trop bien pour vous.

 

Malgré l’amour démesuré qu’il vous apporte, il vous pique, par moment, des phrases assassines et condescendantes, mais vous n’en accordez aucune importance car vous êtes éperdument amoureux, (se). Vous ne voulez pas que ce bonheur s’arrête. Malheureusement, vous ne savez pas encore que cette relation, ayant l’air si parfaite, n’est rien d’autre qu’un piège bien fabriqué qui vous prépare psychologiquement à la soumission.

 

La prise de contrôle de la victime

Après la phase d’émerveillement, vient celle de la soumission et de l’isolement. Le pervers narcissique vous exprime une jalousie pathologique afin de mieux vous mettre sous contrôle. Il vous montre que vous êtes sa vie. Si vous le quittez, il risque de se suicider.

 

Tout à coup, il commence par vous imposer ses propres règles. Il vous montre clairement que l’égalité économique entre lui et vous pose un problème dans le couple. Il vous fait comprendre qu’il gagne assez d’argent pour subvenir au besoin de tout le monde et que votre place est dans la maison pour vous occuper de toute la famille. Donc, plus besoin d’aller travailler. Il vous dit comment vous habiller, vous coiffer et maquiller. Il vous impose le style de vie qu’il faut avoir selon ses propres critères de choix pour entretenir son contrôle.

 

Vous supportez tout car vous n’avez toujours pas envie que cette personnalité cesse de vous aimer, encore moins vous abandonner. Le pervers narcissique vous pousse à couper le pont avec tout le monde arguant que votre entourage ne lui plait pas. Ce dernier décide de s’installer dans des endroits très reculés avec vous pour vous éloigner de tous vos proches.

 

Ce personnage vous isole dans le souci de ne pas donner aux autres l’accès à ce qui se passera plus tard à l’intérieur de votre maison. Une fois isolé, vous n’avez plus d’amis, ni de famille sur place, et ni d’autonomie. Votre manque d’affection prend tellement le dessus que vous vous adaptez à lui vu que, selon vous, il est le seul qui puisse vous apporter cette paix émotionnelle que vous cherchez depuis toujours.

 

Vous êtes en plein dans le piège

A ce niveau, vous êtes totalement sous emprise. Étant excentrique, le pervers narcissique peut vous transformer en esclave, servante ou serviteur de la maison. De fantasmes sexuels aux pratiques sadomasochistes, tous sont à satisfaire sans marge de choix. Pour arriver à ses fins, il  juge, méprise, injurie, harcèle, rabaisse, manipule, reproche, culpabilise, fait du chantage, utilise la calomnie, désinformation et mensonge pour asseoir son autorité et sa nuisance dominatrice.

 

Le pervers narcissique fait en sorte de vous offrir une vie de rêve. Il vous dit sans cesse que si vous brillez et que tout le monde vous envie c’est grâce à lui. Ainsi, tout ce qu’il vous fait endurer est pour votre bien.

 

Il surveille tout ce que vous faites, doute de vous, vous accuse de tout, surveille votre téléphone portable, ordinateur et même vos déplacements. Il alimente des disputes récurrentes, interminables et très banales. Il garde toujours tout son calme en vous agaçant jusqu’à vous faire craquer pour ensuite vous traiter de fou ou folle.

 

Ce genre de personnage n’a jamais tort, il veut toujours des excuses de vous mais ne s’excuse jamais et souffle le chaud et le froid. Non-conformiste, il peut vous féliciter maintenant et vous injurier dans l’espace d’un cillement. Il vous fait une telle démonstration amoureuse en public, que tout le monde vous félicite pour votre couple.

 

Quand vous essayez d’être vous-même en compagnie de vos amis, il vous fait des signes codés pour vous dissuader. Une fois à la maison, il vous injurie, vous  réprimande, comme quoi, il est le seul qui a le droit de se faire remarquer en public. Quand vous prenez la décision de le quitter, il utilise son visage d’ange pour vous convaincre qu’il ne va plus récidiver. Après chaque moment de crise viennent 1 à 2 jours de répits pendant lesquels il vous gratifie de son comportement d’ange. Puis tout recommence comme avant.

 

Piégé, vous ne vous reconnaissez plus, votre personnalité se dégrade, vous perdez votre identité. Vous faites tout pour que votre compagne ou compagnon vous aime et ne vous abandonne pas. Ce qui vous retient dans la relation est le fait de chercher à retrouver le visage d’ange qu’il avait su vous montrer au tout début. Vous cherchez à connaître la raison pour laquelle cette personne a changé. 

 

Dans votre tête, si elle change c’est de votre faute, donc il faut tout faire pour qu’elle redevienne comme avant. Du coup, vous acceptez l’inacceptable d’elle dans l’espoir de retrouver son visage d’ange. Et avec le temps, la violence morale fait partie de votre quotidien, elle y devient une routine.

 

La destruction psychique

A ce moment-là, votre bourreau absorbe presque la totalité de votre énergie psychique. Vous ne pouvez plus résister à ses violences, son but est de vous anéantir psychologiquement. Il jouit de votre peur et malheur. Il vous empêche de dormir. Il vous persécute sans relâche. A ce stade, la violence morale et/ou physique démarre sans raison. Aussi, les menaces de mort font surface.

 

Dans cette période, en tant que victime, vous êtes totalement sous emprise. Vous vous sentez vidé, exténué, (e) physiquement. Silencieux, (se), vous n’avez plus de force, de fierté ni de courage pour contrecarrer votre adversaire. Vous vous sentez paralysé, (e), incapable de réfléchir ou de raisonner. Vous n’avez plus confiance en vous, vous êtes de moins en moins entreprenant (e), vous ne faites plus la différence entre le bien et le mal.

 

Partir n’est pas envisageable car vous n’êtes pas lucide. Vous avez honte d’en parler, vous ne réalisez pas ce que votre compagne ou compagnon ou compagne vous fait endurer quotidiennement. Sur le coup, c’est votre corps qui crie au secours car vous êtes exposé à toute sorte de maladie. Certaines victimes meurent suite à des maladies incurables et d’autres arrivent même à se suicider.

 

Comment trouver la force de partir

Un pervers narcissique ne change jamais. Une fois qu’il aura fini de vous détruire, il se trouvera une autre victime vite fait. Votre seule échappatoire est de : « PARTIR TRÈS LOIN ». Pour que cela arrive, il vous faut un déclic, comme cet article, qui va vous informer sur le sujet, vous réveiller, afin que vous puissiez sortir de votre bulle.

 

Ce déclencheur se manifestera également si vous en parlez à vos proches et même à des étrangers, si vous lisez beaucoup ou si vous sortez de votre zone de confort pour faire de nouvelles rencontres. Le pervers narcissique estime toujours que nul ne vous croira si vous en parlez, et que vous ne pourrez jamais vous en sortir sans lui. Ne l’écoutez pas car, rester en couple avec un tel individu, c’est  se sceller la vie à jamais.

 

Comment se reconstruire après avoir rompu avec une personne pareille?

Pour vous reconstruire, il faut être en mesure de comprendre ce qui vous est arrivé et pourquoi cela vous est-il arrivé. Il faut trouver votre faille, comprendre ce qui vous rend si fragile. Enfin, il vous faut mettre des mots sur ce que vous aviez vécu et ressenti. Ce qui est à la base de votre fragilité peut être : un manque d’amour de soi, d’estime de soi, confiance en soi, une blessure du passé, la phobie de l’abandon, ne pas comprendre comment aimer ni être aimé. 

 

Bref, pour y parvenir, il vous faudra l’aide de spécialistes comme des psychiatres ou psychologues, vu qu’il est absolument important de vous protéger contre tout autre éventuel prédateur de ce genre.

 

Sources :

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=pervers-narcissique

https://relation-aide.com/library/le-profil-du-pervers-narcissique/

Livre : Jean-Charles Bouchoux : Les Pervers Narcissiques, édition Eyrolles



111 vues