Etre femme entrepreneure, un vrai parcours de combattante

  • Par Anne-Sophie Jacquet | mardi 14 mai 2019
80 vues

Crédit photo : Getty Images/valentinrussanov

Ces dernières années, le terme « Entrepreneuriat Féminin » revient toujours à nos oreilles. Considéré comme la nouvelle forme de possibilité de création d’entreprise qui aboutira à l’amélioration des conditions de vie des femmes, il reste tout de même un procédé un peu difficile à aborder. Quand on dit « Entrepreneuriat Féminin », cela donne l’impression que c’est facile pour les femmes d’entreprendre. Toutefois, la réalité est tout autre.

Il n’y a pas si longtemps, le monde entrepreneurial faisait automatiquement référence aux hommes plutôt qu’aux femmes. Ces dernières faisaient profil bas non seulement à cause des stéréotypes et autres discriminations mais aussi par manque de confiance en soi, par peur de ne pas réussir à concrétiser leur projet ou par manque de modèle à suivre. Quand elles ont réussi à dépasser tous ces soucis, une bonne partie d’entre elles se lancent dans des domaines dits mixtes comme la communication, la bureautique, la culture, etc. Quant à celles qui ont décidé de prendre le risque d’aller au-delà des normes habituelles et de se lancer dans des domaines définis pour des hommes, il est encore plus difficiles pour elles de continuer. 

 

Trouver des financements pour mettre sur pied une entreprise n’est pas simple et cette quête est encore plus pénible pour une femme. Pour les bailleurs, il est moins tentant de se lancer en affaire quand on est une femme. Selon un article publié sur le site « Dynamique Mag », les entrepreneures se voient opposer un refus près de deux (2) fois plus souvent que les hommes : 4,3% vs. 2,3% bien que leurs demandent soient moins faibles que celle de la gente masculine. 

 

Pour les femmes, les procédures à entamer pour avoir accès au financement est tout autant difficile et voire même plus que quand elles avaient décidé de se faire reconnaitre en tant que chef d’entreprise. Les contraintes susmentionnées ne sont pas les seules auxquelles les femmes ont à affronter sur leur parcours professionnel, il y en a bien d’autres. Etre une femme entrepreneure veut dire accepter de faire face à de nombreux obstacles, être prête à défier les normes préétablies qui laissent croire que certains secteurs sont réservés que pour les hommes. 

 

Devenir une femme d’affaire veut aussi dire être prête à endosser le rôle de combattante, aller au-delà des barrières dressées pour vous empêcher d’être performante, de se frayer des chemins quand tout semble sans issus et surtout de ne jamais arrêter de poursuivre son objectif.



80 vues