17 bougies pour le MOFAPNO

  • Par Diane Bissereth | lundi 21 octobre 2019
172 vues

Crédit photo : soumise par Solange Brave Saturne

Le mouvement des femmes pour l'avancement et le progrès du Nord-Ouest (MOFAPNO) a célébré ses dix-sept (17) ans d'existence ce 15 octobre. Cette organisation créée en 2002, a pour but de répondre aux besoins des femmes vivant dans ce département notamment sur ce qui rapporte aux soins cliniques.

Ordinairement, les responsables de MOFAPNO fêtent leur anniversaire en grande pompe mais vu le climat d’insécurité qui sévit dans le pays, elles ont dû le célébrer de façon simple mais instructive. 

 

« Cette année, on avait prévu de fêter notre dix-septième anniversaire dans la localité de La Croix à Port-de-Paix mais on n'a pas pu le faire parce que les femmes vivant dans les sections communales n'ont pas pu nous rejoindre à cause du phénomène pays lock », nous a confié la coordonnatrice du MOFAPNO Solange Brave Saturne. 

 

Pour éviter de laisser passer la date sans rien entreprendre, les membres présentes dans les environs du bureau central situé à la rue Boirond Tonnerre à Port-de-Paix ont organisé une séance de débat autour de la conjoncture du pays qui paralyse le quotidien des femmes.

 

Le MOFAPNO, qui compte environ huit cent (800) membres actifs dans tout le département et qui exerce sans aucune aide financière depuis 2013, travaille également avec les enfants démunis. A ce jour, les femmes qui sont à la tête de cette association ont entre autres fondé deux (2) écoles communautaires, elles ont mis sur pied des cliniques mobiles et elles ont appris à lire aux femmes. 

 

En ce qui attrait à l’autonomisation de la femme, cinquante (50) groupes d'entraide ont été créé où environ une vingtaine de femmes ont mis ensemble leur économie pour pouvoir l'investir dans des commerces. Un centre d’écoute et d'accompagnement a aussi été créé pour les filles et femmes victimes de violences. 

 

Dans les années à venir, la coordonnatrice générale espère changer l’organisation en fondation en y intégrant des clubs pour les enfants et les jeunes. 

 

Signalons que suivant le statut juridique du MOFAPNO, ce dernier évolue selon cinq (5) grands axes qui sont : la défense des droits de la personne principalement celui de la femme, l'autonomisation de la femme, l’éducation, la santé et l’infrastructure.



172 vues