Une mairesse humiliée par des opposants du Président Bolivien

  • Par Anne-Sophie Jacquet | vendredi 08 novembre 2019
24 vues

Crédit photo : Capture écran Twitter / Adriana Salvatierra

Patricia Arce, mairesse socialiste de la ville de Vinto en Bolivie a été prise pour cible ce 6 novembre par des manifestants qui lui reprochent son soutien au Président Evo Morales et son rôle supposé dans la mort d'un protestataire. Recouverte de peinture rouge et une partie des cheveux coupés, la femme politique a été forcée à marcher pieds nus sur près de cinq (5) kilomètres sous les insultes et les menaces.

Après la rumeur selon laquelle Patricia Arce serait responsable de la mort d'un manifestant, ces derniers ont fait irruption dans la mairie, sortie de force la mairesse de son bureau et mis le feu au bâtiment. Après coup, ils lui ont recouverte de peinture rouge, lui ont coupée les cheveux et l’ont forcée à marcher pieds nus sur environ cinq (5) kilomètres tout en l’insultant. Ce n'est qu’après plus d'une heure de marche qu'elle a été secourue par les forces de l'ordre.


Le Président bolivien Evo Morales a condamné ce jeudi via un tweet cette agression. « Toute ma solidarité avec notre sœur, la maire de Vinto, Patricia Arce, kidnappée et vexée cruellement pour avoir exprimé et défendu ses idées et les plus pauvres », a-t-il écrit.


Signalons que le pays est en proie à de violentes manifestations depuis plus de trois (3) semaines contre le président qui est réélu une quatrième fois le 20 octobre dernier dans des conditions troubles.



24 vues