© %author%

Blondedy vs Kanis : le beef qui n’en finit pas

Depuis environ une semaine, la femme d’affaires et chanteuse Blondedy Ferdinand monopolise l’attention sur les réseaux sociaux. La vidéo d’une scène de jalousie ratée, par son fiancé a enflammé la toile.Plusieurs avis porteraient à croire qu’il s’agirait de boycottage de l’album QQA de la chanteuse Rutshelle fraîchement sorti. Ainsi, entre en scène ce 24 juin un tweet de la rappeuse Kanis sur l’affaire, versant de l’huile sur un feu déjà incandescent.

« Antouka… Fanatik mwen yo nou konnen nou pa p pran nan kk buzz sa yo. Ba nou bel mizik pito. Album Ruth la just wow.. Ou boule », a déclaré l’interprète d’Égoïste au cour de cette semaine. Des mots que beaucoup ont jugés équivoques, arguant que c’est un message qui s’adresse à la fiancée de D-perfect, prête à tout pour être toujours au cœur de l’actualité.

La voix de « Ou sou may » n’a pas tardé à répliquer sur ses pages. Selon cette dernière, elle n’arrive pas à comprendre pourquoi on l’épingle dans cette histoire de boycott de l’opus QQA, alors qu’elle n’a même pas encore publié une seule musique de son prochain album. Elle a continué avec les interrogations : « Tann mwen si yon moun soti yon album fok tout moun rantre tèt yo pou l ka pase? »

Tout en rappelant que les artistes Wendy et Kadilak ont sorti chacun leur musique le même jour, ils ont eu du succès sans heurt.  » Se mw ki entimide nou konsa », a questionné Blondedy.

La tension entre ces deux artistes féminins de la HMI ne date pas d’hier. On s’en rappelle en 2020, du tweet de l’animateur Carel Pèdre qui indiquait qu’avoir beaucoup de vues sur internet ne signifiait pas qu’on avait du talent. Kanis en a profité pour le retweeter sur sa page tout en ajoutant que le niveau de popularité de quelqu’un peut augmenter en achetant des « views sur google ads » ayant du talent ou pas. Un retweet qui est survenu en concomitance avec un clip de Blondedy.

Coïncidence ou pas, des centaines d’internautes ont cru dur comme fer que la rappeuse avait en après la voix de  » Ki palmarès ou ». Dans un live, pendant qu’elle se maquillait la rappeuse a expliqué comment elle comprenait le message du présentateur de Chokarella.  » Mon tweet ne s’adressait à personne en particulier. Je ne suis pas de ce genre, à dénigrer une femme. Si je le voulais je pouvais le faire. J’ai pas de problème avec quiconque. Je suis contente pour tous ceux et toutes celles qui font beaucoup de views online. Je ne suis pas encore arrivée à ce point où je pourrais envier quelqu’un. Je suis satisfaite avec le peu que j’ai », avait t’elle clarifié.

Une histoire qui reste apparemment au travers de la gorge de l’entrepreneure. Car à la fin de sa derniere poste, elle a bien souligné en majuscule que :  » Menm si nou ta met ansanm nou pa p ka boykotem, E M SAN TALAN PREMYE FWA MWEN WÈ MOUN AK TALAN BAY MOUN SAN TALAN VALÈ KONSA ».

Mystère, notion inconnue pour cette véritable reine du buzz.

Laisser un commentaire

Catégories