© %author%

Elizabeth Farah François Hyppolite, une femme passionnée de son métier d’architecte

« Il faut être enthousiaste de son métier pour y exceller » disait Denis Diderot. Pour venir au fait, ce lundi Dofen News a reçu dans ses locaux une femme de ce genre, Elizabeth Farah François Hyppolite. Très bonne communicatrice, cette dernière a un sens poussé du leadership. Cette rencontre a été pour elle une occasion de nous faire part de son parcours au combien inspirant.

Elizabeth Farah François Hyppolite est mariée et mère de famille. C’est à Port-au-Prince, sa ville natale où elle a grandi qu’elle porte un amour particulier. Elle a fait ses études classiques à l’Institution du Sacré Cœur de Turgeau pour ensuite faire son entrée à l’Université Quisquéya où elle a décroché une licence en Architecture.

Enfant, elle a toujours eu cette passion pour le dessin et, a été très intéressée à la construction. L’une de ses tantes était architecte, cette dernière lui servait en quelque sorte de modèle. Toutes ces raisons ont tissé sa passion et son désir d’entamer une carrière en Architecture.

Femme déterminée et persuadée de sa capacité à aller de l’avant, elle a fait une maîtrise en Architecture Tropicale et Caraïbéenne à la Universidad Pedro Henriquez Urena en République voisine. Puis au Pays-Bas, une spécialisation en planification urbaine avec système d’information géospatiale à ITC.
Actuellement, elle fait une maîtrise en Patrimoine.

Madame François Hyppolite a déjà un parcours professionnel assez riche. Elle a travaillé à la section de planification urbaine du Centre National de l’Information Géospatiale (CNIGS). Depuis 2010 elle travaille à la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL). Parallèlement, elle a travaillé comme architecte dans un projet de préservation de patrimoine bâti. Et aussi elle coordonne des activités culturelles au sein d’une maison patrimoniale restaurée. 

Soucieuse de ses prises de parole en public, elle partage son amour entre l’architecture et la communication. c’est ainsi qu’elle a intégré le Club Toastmaster International (TI) en 2009. Dès lors, elle a évolué dans cette sphère qui allie communication et leadership.
 » J’ai évolué dans les deux filières en même temps. J’ai occupé les postes de VPR remplaçant, puis secrétaire remplaçant, puis VPF, Présidente, j’étais membre du comité de la Division D sous le leadership de la Gouverneure Natacha Daciné, puis Directrice de Secteur, Coach de Club, Pathways Guide, je suis revenue au poste de VPF de mon Club. Et depuis 2 mandats j’occupe le poste de trésorière du Club Phare », a t-elle raconté.

Tout ce qui existe est parti d’une naissance ou d’une construction initiale. Des constructions, on se limite aux abris des êtres humains contre le froid, la sécheresse et autres qui au fil des millénaires ont pu évoluer. Ce qui explique que les maisons dans lesquelles l’on vit, ont été construites selon une méthode, un cheminement bien précis. Les ingénieures (rs) civiles (ls) et les architectes travaillent dans le même domaine et sur un même projet, ce sont des métiers qui vont de paire d’après les explications de notre invitée. « L’Architecture, est d’une importance capitale dans la construction d’une maison.  L’Architecte est celle ou celui qui fait la conception d’une maison, dresse un plan en fonction des besoins et des désirs du client », a-t-elle expliqué.

Selon madame Hypollite, il y a plusieurs domaines dans ce métier. On peut se spécialiser dans le domaine de son choix, comme mentionné plus haut elle est une spécialiste en Architecture Tropicale et Caraïbéenne. Elle nous a aussi parlé d’une autre branche qui fait partie du cursus de la Faculté des Sciences à savoir « Ingénieur Architecte », qui non seulement fait la conception mais aussi, les calculs de structure de la maison.

Fière et ouverte d’esprit, Farah ne semble pas se fixer des limites et ne se laisse pas influencer par des préjugés qui veulent faire croire que certaines professions dont  l’Architecture sont ou devraient être réservées aux hommes. Elle n’a pas connue cette réalité parce qu’elle a grandi dans un environnement où sa tante était architecte. D’autant plus que, lors de ses études à l’Université Quisquéya la majorité des étudiants de sa promotion étaient des jeunes filles.

Au cours de cette entrevue la passionnée de l’Architecture nous a parlé d’un style de maison particulier que l’on nomme Gingerbread. Elle nous a raconté qu’après le tremblement de terre de 2010 on parlait de la reconstruction, alors, : « La Fokal voulant apporter sa pierre dans la reconstruction de Port-au-Prince, et s’intéressant beaucoup à la culture, la préservation des Patrimoines était pour elle le seul moyen d’apporter sa touche. De ce fait, les maisons Gingerbread qui avaient si bien résisté au séisme constituent un patrimoine à préserver pour qu’à l’avenir on puisse se souvenir des anciennes maisons de Port-au-Prince », a-t-elle précisé.

Le 14 août dernier le grand Sud du pays a été sévèrement touché par un séisme de magnitude 7.2. Selon un dernier bilan de la protection civile datant du 24 août, il y a eu 52 923 maisons détruites et 77 006 maisons endommagées.
Pour éviter ce genre de scénario et éviter aussi certaine confusion, elle a apporté des précisions concernant le terme parasismique. Elle a clarifié qu’une maison parasismique ne veut pas dire que la maison ne sera pas détruite ou n’aura pas de fissures. Cela veut dire tout simplement qu’elle résistera assez au tremblement de terre. C’est un style de maison qui ne mettra pas en danger la vie de ses occupants.
« Il y a des maisons qui sont construites avec un mortier à base de terre et une toiture déposée directement sur les parois qui se sont effondrées alors que les maisons faites de structure en bois, les parois se sont effondrés mais la structure reste debout », a-t-elle fait remarquer.

À la fin de la conversation, elle a conseillé à nos jeunes lectrices et lecteurs de se cultiver et surtout de chercher à connaître mieux le pays dans tous ses aspects, car Haïti est un pays étonnant. Il faut connaître mieux son histoire.

Laisser un commentaire

Catégories