© %author%

En Une de « Vogue Scandinavia », la jeune écologiste Greta Thunberg se positionne contre le fast fashion

La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg a fait la Une en début de cette semaine du magazine Vogue Scandinavia, pour sa première édition. Dans une atmosphère printanière, elle a posé devant l’objectif. Néanmoins elle a profité de dénoncer le fast fashion, qui consiste à se renouveler très rapidement même trop des vêtements de mode.

Vêtue d’une robe de couleur verte à motifs floraux et d’un imperméable oversize marron clair, assise sous un arbre tandis qu’elle caresse un cheval, Greta Thundberg ne fait pas du mannequinat. Au contraire. Elle se positionne contres les effets néfastes de cette industrie sur l’environnement.

« Si vous achetez de la fast fashion, vous contribuez à cette industrie et vous l’encouragez à se développer et à poursuivre son processus néfaste », a déclaré l’activiste de 18 ans au dessus du cliché sur sa page Instagram.

« L’industrie de la mode contribue énormément au problème climatique et écologique, sans parler de son impact sur les innombrables travailleurs et communautés qui sont exploités dans le monde entier pour que certains puissent profiter d’une mode rapide que beaucoup traitent comme des produits jetables », a-t-elle conclu.

La date de sortie de la Une coïncide avec la publication du rapport du GIEC, le « Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat ». Un rapport sur le climat qui est alarmant. La figure mondiale a expliqué au sujet de l’achat à outrance qu’elle n’a pas acheté des vêtements depuis 3 ans. Parfois la jeune femme « emprunte simplement à des gens qu’elle connait ».

Laisser un commentaire

Catégories