© %author%

Fraîchement élue, la première ministre suédoise Magdalena Andersson démissionne 8 heures après

Magdalena Andersson communément appelée dans son pays « Le bulldozer » est la première femme à être élue Première ministre en Suède. Néanmoins, après avoir passé seulement 8 heures dans cette fonction, elle a choisi de démissionner, le mercredi 24 novembre.

Âgée de 54 ans, Magdalena Andersson a pris la tête du gouvernement suédois en remplaçant son prédécesseur Stefan Löfven qui a lui-même démissionné au bout de sept ans au pouvoir. En effet, le mercredi 24 novembre, l’ancienne ministre des Finances a été élue à un total de 117 votes pour, 57 abstentions, et 174 en sa défaveur. Le principe parlementaire en Suède est dès qu’on n’a pas 175 votes contre qui signifie l’opposition de la majorité, la première ministre est éligible.

Après avoir présenté son budget, la femme politique n’a pas eu l’accord des centristes qui ont fait abstention. Cause. La loi de finances a été jugée orientée trop « à gauche ». Pour le bonheur de l’extrême droite et des chrétiens-démocrates dont la leur a été favorisée. Le second obstacle qui va pousser Magdalena Andersson à démissionner est le retrait du Parti écologiste. Ainsi vers 17h30, elle a déclaré qu’elle dépose les clefs.

« Il y a une pratique constitutionnelle voulant qu’un gouvernement de coalition démissionne lorsqu’un parti le quitte. Je ne veux pas diriger un gouvernement dont la légitimité est remise en cause », a déclaré la dirigeante social-démocrate.

Shylene Prempin

Laisser un commentaire

Catégories