© %author%

Hija Djenicka Philippe, arrêtée depuis Février dernier, exige sa libération

Hija Djenicka Philippe, arrêtée depuis le 7 février, a profité de la visite d’un organisme de droits humains, visitant la prison de Cabaret ce 25 juillet pour demander de l’aide dans une lettre écrite à la main. Elle souhaite être libérée au plus vite.

Mademoiselle Philippe a été arrêtée le 7 février dernier avec 23 autres personnes y compris le juge à la Cour de cassation Yvickel Dieujuste Dabrésil. Ces dernières ont tous retrouvé leur liberté alors que la jeune étudiante de 21 ans croupit encore dans les cellules de la prison de Cabaret.

Les parents de la jeune fille, ont épuisé tous les recours, mais non pas réussi à la libérer.

Elle a donc profité de la visite de Ti Koze Sou Dwa à la prison, pour leur adresser une lettre écrite à la main dans laquelle elle leur demande de l’aider à se libérer.

Laisser un commentaire

Catégories