© %author%

Hugline Jérôme, une Event planner qui enfile sa casquette de documentariste

Après avoir exercé pendant plus de 10 ans dans le secteur artistique, notamment comme organisatrice d’évènements, Hugline Jérôme s’est orientée vers une autre passion : la réalisation de documentaire. Celle qui jadis côtoyait des chanteurs de grand calibre, décide aujourd’hui de mettre sous le feu des projecteurs, une autre couche de la population : celle qui est souvent rejetée, abandonnée. Elle offre à ces personnes la chance de raconter leurs histoires, car selon Hugline,  » on a tous quelque chose à raconter « .

En 2008, elle a fondé Dream promo, une entreprise d’organisation d’évènements qui a fini par se tailler une place dans le milieu artistique. Après 13 années d’expérience, Hugline ne se voit plus comme un simple Event Planner.  » Je suis une passionnée et c’est à travers ma passion que je suis Event Planner « , dit-elle avec conviction. La situation du pays ne permet pas à la manager de Dream Promo de vaquer normalement à ses occupations. La pandémie de la Covid-19 et l’instabilité politique en Haïti, paralysent le secteur culturel depuis plus d’une année. Inquiète, Hugline n’avait plus les moyens d’apporter « le plaisir » autour d’elle, jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance de ce genre cinématographique qu’est le film documentaire.

Aujourd’hui, Hugline Jérome apporte le bonheur dans un autre monde.  » Depuis quelque temps, je suis en contact avec une chaîne mainstream et ils avaient besoin de projets sur Haïti et c’est à partir de là que plusieurs personnes de mon entourage m’ont conseillé de prendre part à ce projet « , raconte la documentariste. À l’entendre parler, on dirait qu’elle apprend à se connaître à travers ce qu’elle voit et observe autour d’elle et chez les autres. Une personne spirituelle tout simplement.  » Ce n’est pas moi qui ai choisi le monde des documentaires. J’ai été guidée.  » Confie-t-elle.

Tout a commencé à travers No Filter, un show animé par Hugline sur Instagram. À travers cette petite émission, elle partage ses expériences avec ceux qui voudraient perdre du poids. Au fur et à mesure, elle commençait à recevoir ce qu’elle appelle des signes de l’univers.  » Tous les matins, je vendais des produits sur Internet comme du thé et du café. Un jour, Matti Domingue et une autre amie m’ont conseillé de réaliser un documentaire sur des marchands.  » Ti machann », disait-elle. C’est à partir de là qu’elle s’est lancée, sans savoir où cela allait la conduire.

Pour réaliser un bon documentaire, ça a un coût. Et malheureusement, la situation du pays n’avait pas permis à Hugline de se tourner vers des sponsors pour accomplir son rêve, car désormais, c’en était un. Elle a eu l’idée de se tourner vers ses fans sur Internet et c’est ce qui lui a permis de concrétiser son rêve. 

Pour ce documentaire, elle a réalisé trois tournages dans l’unique objectif de perfectionner son travail. À la fin, en collaboration avec Sekoya studio, elle a trouvé l’image idéale, celle qui pouvait mieux « vendre Haïti ».  » Je ne voulais pas limiter ce documentaire uniquement au personnage. Je voulais en profiter pour vendre une meilleure image de mon pays « , explique Hugline Jérôme.

C’est à Kenscoff Qu’elle a trouvé celle autour de qui le documentaire allait tourner. Même si elle s’est gardée de révéler l’identité de cette dernière. Toutefois, elle nous raconte que ce documentaire a changé la vie du personnage. Surtout sur le plan économique.  » Je n’ai pas voulu interroger quelqu’un pour ensuite le laisser croupir dans la même situation. Cela n’a pas été facile, mais avec l’aide du public, j’ai atteint mon but « , se réjouit-elle. Aujourd’hui, cette femme ne vend plus. Grace à ce documentaire, elle a reçu un ensemble de matériels électroménagers du public. Hugline Jérôme de son côté, se chargera de lui fournir de l’argent tous les mois (sans préciser le montant), pendant une année.

Son premier documentaire baptisé  » A day in the life of a machann  » est disponible uniquement sur télé Ayiti.

La manager de Dream Promo compte présenter ce marchand dans un « after ». Un documentaire qui montrera cette vendeuse quelques mois plus tard, avec une situation économique améliorée. « Une compagnie se chargera de refaire sa maison », a informé Hugline Jérôme.

La documentariste ne compte pas s’arrêter là. Hugline voudrait exploiter tous les domaines possibles, dans d’autres documentaires.  » Je ne compte pas m’arrêter là. Il me suffit de trouver les fonds nécessaires « , déclare celle qui pense qu’elle recevra une distinction pour son travail. « Un award », disait-elle.

Hugline Jérôme informe qu’elle n’a pas quitté Dream promo, cette femme à la fois audacieuse et ambitieuse, veut se perfectionner dans le milieu cinématographique.

Elle vit en Haïti depuis 13 ans, elle pense qu’elle a beaucoup à apprendre de son pays. Son message est clair :  » Oser et adapter « .

Laisser un commentaire

Catégories