© %author%

Source photo : google search

Katie Bouman, la jeune femme qui a contribué à la découverte du premier trou noir supermassif

Ce 10 avril, le monde a découvert pour la première fois la photographie d’un trou noir, une surface sphérique délimitant une région de l’espace-temps dont même la lumière ne peut sortir, et Katie Bouman est la scientifique qui a développé l’algorithme permettant de reconstituer l’image.

C’est le projet international de l’Event Horizon Telescope (EHT) qui a mobilisé deux cent (200) chercheurs et huit (8) télescopes dans le monde entier et l’algorithme de Katie Bouman a joué un rôle crucial pour combiner les pièces du puzzle en une image. 

Il y a trois (3) ans, la scientifique de vingt neuf (29) ans l’a développé, alors qu’elle était encore étudiante en master d’informatique au Massachusetts Institute of Technology – MIT.  Selon les médias internationaux, cette découverte marquera l’histoire de l’astronomie. 

Après la diffusion de la photo sur les réseaux sociaux, certains internautes ont remis en question le fait qu’elle soit la seule à être mis en avant et ont tenté d’attribuer les mérites à ses collègues masculins notamment Andrew Chael. 

« Si j’ai écrit la plupart du code, Katie a été une énorme contributrice à ce logiciel, il n’aurait jamais fonctionné sans sa contribution », a écrit Andrew en guise de réponse sur compte Twitter. « Je suis heureux que Katie soit reconnue pour son travail et qu’elle devienne une inspiration en tant que femme ayant mené des recherches en STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques). 

Si vous me félicitez parce que vous êtes en pleine vendetta sexiste contre Katie, allez-vous en et reconsidérez vos priorités dans la vie », a-t-il encore ajouté. 

Notons que Katie Bouman n’a pas omis de mettre en évidence que la réalisation de cette image n’aurait pas été possible sans « l’incroyable talent d’une équipe de scientifiques du monde entier et des années de travail ».  

Laisser un commentaire

Catégories