© %author%

La CCFEH et KPMS présentent le rapport d’une étude effectuée autour des barrières d’intégration des personnes handicapées dans l’inclusion financière

La Chambre de Commerce des Femmes Entrepreneures d’Haïti (CCFEH) et Konbit Pou Mizè Sispann (KPMS-Entreprises) ont rendu public ce jeudi 21 juillet dans les locaux de BANJ le rapport d’une étude effectuée autour des barrières d’intégration des personnes handicapées et cartographies des OING œuvrant dans l’inclusion financière. Ce travail financé par Christian Blind Mission (CBM) s’inscrit dans le cadre de l’implémentation du projet baptisé « Bâtissons des communautés inclusives offrant des opportunités économiques aux personnes handicapées ».

Plus d’une vingtaine de personnes, membres d’organisations non gouvernementales et d’entités financières locales, ont répondu à l’appel ce jeudi pour participer à l’atelier de présentation du projet exécuté par la CCFEH avec le support technique de KPMS. Ce dernier promeut l’accès de services financiers aux personnes handicapées.

Selon Judes Jonathas, représentant de KPMS, le projet prévoit des actions concrètes visant à l’inclusion financières des femmes et des personnes handicapées dans six (6) des dix (10) départements du pays à savoir le Sud, la Grand-Anse, l’Ouest, le Centre, l’Artibonite et le Nord-Est. Les axes d’intervention du programme ont été élaborés autour de trois (3) points : plaidoirie auprès des acteurs œuvrant dans le secteur des services financiers, sensibilisation de masse et formation des bénéficiaires directs du projet et création des d’épargne et de crédit.

L’étude effectuée autour des barrières d’intégration des personnes handicapées et cartographies des OING œuvrant dans l’inclusion financière dont la collecte des données s’est déroulée tout au long du mois de mars 2022 a plusieurs objectifs principaux : trouver les causes d’exclusion des personnes handicapées dans le système financier traditionnel, et de proposer des éléments de solutions aux contraintes observées dans le cadre de l’étude ; favoriser le renforcement des capacités des groupes d’épargne et de crédit (AVEC) en se servant des conclusions de cette étude comme base d’adaptation des outils de renforcement des AVEC.

Il n’est pas sans savoir que les personnes handicapées sont très souvent marginalisées et ce peu importe le milieu où elles évoluent. Elles sont victimes de discrimination ou de harcèlement en raison de leur handicap. Quand elles sont à la recherche de services financiers, elles sont oubliées dans le système et sont en manque de formation et de moyens économiques.

Pour pallier à ce problème, plusieurs propositions ont été faites lors d’une séance de réflexion et de travail organisée avec les participants. L’aménagement d’espaces accessibles aux personnes handicapées, l’emploi de personnes pouvant s’exprimer en langue des signes pour pouvoir recevoir celles ayant un handicap auditif et l’utilisation de documents en brailles pour celles ayant un handicap visuel, pour ne citer que celles-là.

Laisser un commentaire

Catégories