© %author%

La cheffe de la police Londonienne démissionne de son poste

Cressida Dick cheffe de police à Londres, est forcée de démissionner après que le maire Sadik Khan lui a fait part de son manque de confiance en elle. À la base, scandale au sein de la police londonienne après lecture de plusieurs messages ancrés de violence, de discriminations, de misogynie, de racistes…

La cheffe de la police Cressida Dick a été nommée à la tête de l’institution en 2017, elle a donc été la première femme à diriger le fameux Scotland Yard. Aujourd’hui, elle est en proie à une démission forcée de son poste par manque de confiance du maire de Londres : « Je n’ai pas d’autres choix que de démissionner. Il est clair que le maire n’a plus la confiance nécessaire dans ma direction pour que je continue ».

Des milliers de messages entre policiers ont été recensés et révélés le 1er février dernier selon un rapport. Beaucoup étaient hautement sexualisés, discriminatoires ou faisaient référence à la violence selon ce que rapporte le Parisien.

Elle attendra la désignation de sa ou son successeure/eur pour quitter son poste et se dit satisfaite de son équipe : « Je suis incroyablement fière de mon équipe et de tout ce qu’ils ont accompli. Elle a protégé le public et rendu nos rues plus sûres ». « Dame Cressida a servi son pays avec beaucoup de dévouement et de distinction pendant de nombreuses décennies », a indiqué le chef du gouvernement Boris Jhonson dans un tweet.

Quant au maire il a fait savoir dans un communiqué que la Cressida Dick n’a pas été convaincante du tout pour au moins rétablir la confiance au sein de la population.

Dans cette affaire 14 policiers du commissariat de Charing Cross sont pointés du doigt, alors que 9 sont encore en fonction. Ils sont tous dans le collimateur d’une enquête pour avoir échangé des messages « dont beaucoup étaient hautement sexualisés, discriminatoires ou faisaient référence à la violence ».

Laisser un commentaire

Catégories