© %author%

La communauté adventiste pleure la mort de Medjine Dupuy tuée à Martissant

Âgée de 31 ans, Medjine Dupuy fait partie des quatre personnes tuées à Martissant par les bandits de la zone, le lundi 27 décembre. La jeune femme avait décidé d’emprunter la route dangereuse pour aider un proche dans ses préparatifs de noces selon certains commentaires.

Membre de l’Eglise adventiste de Morija, la mort affreuse de Medjine Dupuy qui habitait dans la commune de Carrefour a laissé amis et famille dans une profonde tristesse. Les commentaires sur la circonstance de son décès n’ont cessé d’affluer sur les réseaux sociaux depuis deux jours.

« Li desann lavil nan kad preparasyon maryaj yon manb koral li a 😭😭😭
Li rele Medjine Dupuy, Ti nom Jwèt Li meme.
Li fèt Pòtoprens 11 Janvier 1990 egal li te gen 31 lane, li t’ap viv kafou, sektè aktivite l se anlè nan pòtoprens, daprè pwoch li se te yon moun senp, yon moun tout moun, yon moun ki te renmen legliz li anpil, depi gen aktivite legliz li la, li pa t ale kòm yon senp espektatè,
li te toujou vle patisipe, mete men nan tout aktivite legliz li, Sou rezo sosyo yo, se yon moun ki te toujou gon konpòtman modèl, ki pa diferan ak lavi reyèl li… », a narré un internaute.

« Sel sa m ka di mesi . M pap wè w ankò pou n al manje Pate Kay Ginèt chak swa lè m malad pou voye ti te pou m . Se nou tout ki te renmen Medjine Dupuy ki pèdi wi Frero sèl bandi yo ak politisyen yo ki pa pèdi » a déploré probablement l’un de ses proches.

La liste des victimes dans la vallée de la mort à Martissant ne fait que s’allonger sous les yeux impassibles des autorités concernées. Femmes, hommes sont constamment tué.es laissant leurs proches dans la tourmente et dans la peur. Une situation que beaucoup ne cessent de dénoncer.

Dofen News

Laisser un commentaire

Catégories