© %author%

La fondation Osaka recherche des talents dans une compétition à Jacmel

Ce sera la première grande compétition du nouvel an. En effet la Course de l’Indépendance sera à sa troisième édition le 2 janvier prochain et c’est sous le thème « An n kouri pou lanmou fleri » que les responsables du centre IOA, filiale de la Fondation Osaka en Haïti, organisera la compétition à Jacmel.

L’objectif est simple : encourager et identifier les meilleurs talents de l’athlétisme du pays afin de les encadrer et de les aider à exceller à l’échelle internationale.

La course est ouverte aux enfants (de 10 à 13 ans) et aux jeunes des deux sexes (à partir de 13 ans). Les inscriptions sont en cours et prendront fin le 30 décembre, s’il faut se fier aux propos de Garry Jules, coordonnateur du centre, cité par Le Nouvelliste.

« Pour le moment, c’est une course de 15 km. Les participants auront à faire le tour de la ville de Jacmel, en partant de Morne-Ogé. En ce qui concerne les enfants, ils n’auront qu’à courir 500 mètres « , a laissé entendre le coordonnateur de la compétition.

Pour ce qui est des primes à gagner, le centre IOA se prépare à faire des heureux.  » Le record mondial du 15 km est de 41 mn 05. Si un athlète arrive à parcourir cette distance entre 41 ou 43 minutes, il gagnera 10 000 dollars américains ; en 44 minutes, il aura 5 000 dollars US. En fait, le gagnant (garçon) aura au moins 2 500 dollars. Chez les filles, le record mondial est de 44 mn 20. Autrement dit, la gagnante aura la possibilité de repartir avec 10 000 dollars (44 à 46 minutes), 5 000 dollars (46 à 50 minutes) ou encore 2 500 dollars. En somme, le nombre de minutes de chaque gagnant déterminera la somme qu’il aura à empocher « , a fait remarquer Garry Jules , interrogé par le quotidien Le Nouvelliste.

 » Les enfants de 10 à 13 ans auront à parcourir une distance de 1000 mètres. À l’issue de cette course, ils auront à gagner jusqu’à 200 dollars US. Les plus talentueux auront la possibilité d’intégrer gratuitement le centre IOA où ils auront accès à l’éducation, la santé et le sport. Nous sommes déterminés à aller chercher les jeunes Haïtiens les plus talentueux du pays. Nous ne resterons pas seulement à Jacmel, notre plan c’est d’élargir le cadre. Le centre IOA veut être une institution pérenne et de standard international « , a précisé le coordonnateur.

Laisser un commentaire

Catégories