© %author%

La juge Wendelle Coq de plus en plus mouillée dans l’affaire de l’assassinat de Jovenel Moïse

Dans un article publié au journal américain The Wall Street, le jeudi 5 août, plusieurs responsables de la compagnie CTU security ont déclaré que l’ancienne juge Wendelle Coq Thélot est la commanditaire de l’assassinat de l’ancien Président Jovenel Moïse.

La compagnie CTU security se trouvant à Miami en Floride, est celle qui a engagé les colombiens suspectés dans l’affaire du meurtre de Jovenel Moïse. Trois de ses avocats ont affirmé que ces derniers n’avaient pas la mission de tuer l’ancien Président. Ils étaient accompagnés de la Police Nationale d’Haïti avec un « mandat d’arrêt » pour procéder à son arrestation. Un ordre qui serait de Madame Coq.

Les avocats du propriétaire de la dite compagnie, Antonio Intriago ont même soumis le « mandat d’arrêt » que l’ancienne juge de la Cour de Cassation leur avait donnée pour exécution.

La responsable a continué en avançant que les colombiens ne sont pas les auteurs du crime. L’ancien Chef d’État était déjà mort lorsqu’ils sont arrivés. Ils ont indexé par ailleurs les gardes du corps présidentiels comme responsables.

Des informations ajoutées aux précédentes qui mettent madame Coq en très mauvaise position. On s’en rappelle du mandat qu’avait émis le commissaire du gouvernement près le tribunal civil de Port-au-Prince, Me. Bed-Ford Claude à son encontre pour « assassinat et de vol à main armée au préjudice du président de la république Jovenel Moïse ».

Laisser un commentaire

Catégories