© %author%

Nouveau cabinet ministériel : la parité, a-t-elle été respectée ?

Les membres du cabinet ministériel du nouveau Premier ministre, le Dr Ariel Henry sont connus, la liste a été publiée le 19 juillet dernier. Le gouvernement compte 18 membres, dont 5 femmes et 13 hommes soit 27 % de femmes et 73 % d’hommes.

Pour la formation de ce cabinet ministériel, le quota a-t-il été respecté ?

Sur la question, on a eu l’avis non élaboré de la présidente du parti politique Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion), Mme Edmonde Supplice Beauzile, quoique n’ayant pas consulté la liste elle estime que  » 5 femmes, c’est déjà pas mal, souvent il n’y a pas assez de femmes dans les gouvernements. »

Les cinq femmes au sein du gouvernement du Dr Henry sont : 

Sofia Loréus à la condition féminine, Judith Nazareth Auguste au MHAVE, Luz Kurta Cassandra François au ministère du tourisme, Marie Lucie Joseph au MENFP, Dr Marie Greta Roy au MSPP.

L’inégalité entre homme et femme dans la société a toujours été flagrante et ce, depuis des lustres.

De nos jours, partout à travers le monde, la politique moderne passe impérativement par le concept de l’égalité homme/femme. L’intégration des femmes dans tout ce qui se fait, est un vecteur de développement durable. En Haïti, le quota est de 30 % au niveau des instances publique et privé. Cette mesure a été prise par la constitution amendée de 2011.

Force est de constater qu’aux postes électifs tels que le Parlement, l’absence des femmes est criante. Pour la dernière législature, il n’y avait qu’une femme sur 30 sénateurs, 3 femmes sur 118 députés.

Cependant, il convient de mentionner qu’à chaque grande décision politique le quota des femmes n’est pas toujours respecté ce, malgré de nombreux plaidoyers sur l’application du quota au sein du calendrier électoral. Certes, il est de 30 %, soit on le respecte, soit on ne le respecte pas, ou tout simplement les femmes ne veulent pas s’intégrer selon certains avis.

Laisser un commentaire

Catégories