© %author%

Rebetha Charles cultive l’art d’être à la fois agronome et entrepreneure

Elle est née le 6 mars 1988, à la localité Milfort de la troisième circonscription de Guinodé à Jérémie. Elle effectua ses études primaires à l’école Saint-Pierre de Previller et ses études secondaires au lycée de jeunes filles de Jérémie. Après ses études classiques elle se rendit à Port-au-Prince et opta pour sa passion de toujours, l’Agronomie. Comprenez bien que la jeune fille a grandi dans un environnement familial où l’on pratique l’agriculture. Très jeune, son père l’initia à la plantation de denrées alimentaires.

Elle a fait une maîtrise en Aide Internationale et Humanitaire. Elle a travaillé dans beaucoup d’organisations à travers plusieurs départements du pays.

Après avoir constaté que suite aux récoltes, des matières premières faisaient l’objet de gaspillage, l’agronome Charles qui en 2019 commençait déjà à faire des chips de bananes et de l’arbre véritable dans sa cuisine, a pensé en septembre 2020 à démissionner de son emploi pour créer sa propre entreprise agro-alimentaire dénommée  » Reb Lokal « . Cette malheureuse situation où les denrées des agriculteurs partaient en fumée, la révolta. « Une situation, dit-elle, qui force les planteurs à abandonner leurs plantations et à migrer vers d’autres villes ». C’est un désespoir pour ces derniers de voir que leurs récoltes périssent sur place. Par contre, s’il y a des entreprises pouvant acheter leurs denrées ce serait une bonne chose.

L’Agronome Rebetha Charles n’a pas de terrain propre à elle, ceux de ses parents situés dans les mornes sont inaccessibles pour elle à cause des routes en mauvais état. Ce qui fait que pour son entreprise elle a des fournisseurs ça et là, tels que les producteurs et les marchands.

L’entreprise Reb lokal a sa belle petite équipe, des jeunes, ses collaborateurs et quelques membres de la famille, ils l’aident dans les différentes tâches. De la production à l’emballage, tout le monde s’y met.

L’entreprise produit les produits suivants : Te Amè, Akamil, Farin diri, Farin Mayi, Farin pòm de tè, Chanm chanm, chips bannan, konparèt, Siwo myèl, Konfiti, Poud jenjanm.

Elle a été l’une des gagnantes d’un concours sur l’entrepreneuriat organisé par Banj, la femme d’affaire de Jérémie se dit satisfaite et pense que cela permettra à son entreprise d’augmenter son effectif et de pouvoir aussi gagner le marché national et international.

Rebetha est une jeune femme responsable tel qu’elle se décrit, elle s’engage en tant que personne, en tant que femme et professionnelle avisée à inciter les agriculteurs à ne pas abandonner leurs activités agricoles. Elle prône une agriculture durable. Elle s’engage aussi à la protection de l’environnement, à l’augmentation de richesse.

La persévérance et la patience sont entre autres des vertus qui lui ont permis jusqu’ici a affronter les multiples obstacles qui se sont dressés devant elle. Des nuits sans sommeil, des repas manqués de la discrimination de part et d’autre étaient tous au rendez-vous.

Son conseil pour les jeunes :  » Il est bon d’avoir des rêves, mais les mettre en pratique c’est la meilleure des choses. Il faut commencer petit à petit jusqu’à atteindre l’objectif final »

Laisser un commentaire

Catégories