© %author%

Salon jèn dinamik : quand Cottecheese Pierre pense aux jeunes

La journée du samedi 14 août s’annonce tout feu tout flamme pour les jeunes en Haïti, car une activité baptisée  » Salon jèn dinamik  » sera organisée en leur honneur. Cottecheese Pierre, meneuse de cette activité, compte offrir aux jeunes la possibilité de marquer la journée internationale de la jeunesse dans un environnement festif et convivial.Cette première édition qui devait avoir lieu préalablement le 12 août, date même de la journée internationale de la jeunesse, aura lieu de préférence ce samedi 14 août au Collège les Normaliens réunis à Pacot.

On a préféré réaliser l’activité un week-end, afin de permettre à ceux qui ont des occupations du lundi au vendredi d’y prendre part « , nous dit Cottecheese Pierre, qui annonce que le thème retenu pour l’activité est l’entreprenariat.Entrepreneur, philanthrope et Présidente des associations Fanm et Gason « eklere », Cottecheese raconte que l’activité est organisée dans le but de permettre à la jeunesse haïtienne de retrouver son dynamisme et son envie de vivre.  » Haïti est un pays qui se meurt et les jeunes ne sortent plus. Ils ne voient pas de quoi demain sera fait. Nous organisons cette activité pour rappeler aux jeunes qu’ils sont importants et leurs rappeler qu’ils doivent être acteurs du changement qu’ils veulent « , déclare celle qui se cache derrière Salon Jèn Dinamik.

Cottecheese Pierre pense que  » les jeunes doivent être acteurs du changement qu’ils veulent « . Dans une entrevue accordée à notre rédaction, l’ancienne reine de beauté du concours Miss vidéomax en 2006, nous raconte que  » cette activité sera marquée par des ateliers de réflexions, des conférences, des performances artistiques et des jeux traditionnels ( osselets, cartes, sauter à la corde etc. Pour animation musicale, on retrouvera DJ Kemissa ».

Madame Pierre sensibilise surtout les jeunes qui sont sur la plateforme « Fanm eklere » ainsi que les écoliers à prendre part à Salon jèn dinamik. Ils devraient venir parce que c’est pour la première fois que ça se fait en Haïti et aussi parce que chez nous, on ne célèbre pas la jeunesse. Ce sera l’occasion pour les jeunes de réfléchir ensemble et j’espère qu’à la fin de cette activité, ils repartiront avec de nouvelles idées, un nouveau dynamisme pour s’impliquer plus dans le changement du pays.

En ce sens, j’invite tous les jeunes, surtout les  » fanm et les gason eklere  » à y prendre part pour fêter la jeunesse.

Laisser un commentaire

Catégories