© %author%

Un atelier sur les besoins spécifiques des femmes en matière de justice

L’ONU Femmes en Haïti, en partenariat avec l’Office de la protection du citoyen, ont organisé le vendredi 6 août, un atelier pour réfléchir sur les problèmes que rencontrent les femmes et les filles. Une activité qui est réalisée pour prendre en compte les besoins spécifiques des femmes en matière de justice, selon Madame Dédé Ekoué, la Représentante de l’ONU Femmes en Haïti.

C’est en présence des représentants du Ministère à la Condition Féminine et des Droits des Femmes, du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, de diverses organisations féministes ainsi que de plusieurs agences des Nations Unies que ce think thank a été deroulé. Il a été financé par le Peacebuilding fund ou encore le Fonds pour l’établissement de la paix.

Selon Madame Ekoué, l’objectif de ce partenariat contribue à la mise en œuvre du plan stratégique et opérationnel de l’OPC. Il vient aussi soutenir la mise en œuvre de plusieurs recommandations de l’examen périodique des droits de l’homme et de la convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination envers les femmes.

« Nous savons que l’accès à la justice est un droit pour chaque citoyen et chaque citoyenne. Cet accès à la justice contribue au bien-être social de la population au même titre que l’éducation et la santé. Il est donc au cœur des préoccupations des pouvoirs publics dans tous les pays du monde particulièrement dans les pays en voie de développement pour lesquels cet accès est un défi », a-t-elle déclaré.

Pour ce faire, la représentante de l’ONU Femmes en Haïti croit qu’il faut des stratégies d’inclusions judiciaires, qui constituent une réponse face aux inégalités et injustices permanentes auxquelles les femmes et les filles sont sujettes. Car selon cette dernière les personnes vulnérables en premier lieu, sont les femmes et les filles. Elles éprouvent d’énormes difficultés à accéder aux services juridiques adaptés à leur besoin et à leur condition y compris les conditions économiques.

À cette activité, le protecteur du citoyen, Renan Hedouville s’est penché sur la vulnérabilité des femmes et des enfants avec la recrudescence de l’insécurité.

Laisser un commentaire

Catégories