© %author%

ONU-Femmes Haïti ouvre la voie aux femmes vers la sphère politique

C’est à Le Plaza ce lundi 14 décembre 2020 qu’a eu lieu le lancement de l’Académie de Leadership Politique Féminin. Cette initiative, orchestrée par ONU-Femmes et Politicotech consiste en une semaine de formation visant à réduire, voire bannir les violences faites aux femmes durant les processus électéraux.

Plus d’une cinquantaine de femmes, venant de contrées différentes du pays ont pris part activement à cette première journée de formation, dont elles sont sorties satisfaites. 

C’est la Directrice des Opérations de Politicotech, Mme Daniella Jacques qui a donné le ton à l’activité, en faisant une mise en contexte de l’académie. Cette dernière, selon la Directrice de programme de l’ONU-Femme Haïti Mme Nadège Beauvil, a pour objectif de consolider la gouvernance avec une large et active participation des femmes. 

Durant son intervention, Mme Beauvil a entrepris tout une plaidoirie autour des droits de la femme, leur faible présence au niveau de la sphère politique et les nombreux obstacles auxquels elles font face pour y accéder. 
Du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2020, les initiateurs mettront à la disposition de ces femmes un ensemble de bagages techniques pour pouvoir être mieux munies face aux joutes électorales. Cette formation fait suite aux 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes ; une stratégie qui vient sans conteste renforcer les luttes en faveur des droits de la femme en Haïti.

En effet, « Il est important de créer un espace sécuritaire pour les femmes; qu’elles puissent affirmer leur leadership » affirme tout de go Emmanuel Adjovi, représentant régional de l’OIF, l’un des partenaires de l’activité. L’OIF, par le biais de l’Ambassadeur se dit être de plus en plus soucieuse de la cause des femmes en Haïti, et attire l’attention sur le fait qu’une femme occupe actuellement le poste de Secrétaire général à l’OIF.

« Il faut une grande mobilisation populaire pour participer aux élections, malgré les nombreuses intimidations » clame haut et fort M. Adjovi.
Il n’y a pas que les partenaires à prendre la parole au cours de cette première journée. Les participantes ont aussi eu voix au chapitre.  Elles se sont présentées, ont partagé leurs aspirations politiques et leurs prochaines stratégies pour les élections. De futures déléguées, députés, mairesses pour ne citer que celles-là. Chacune s’est tour à tour présentée dans une ambiance très chaleureuse et enrichissante.

La programmation pour cette série de formation est très riche. Une panoplie d’interventions, des thèmes diversifiés, et un ensemble de nouvelles connaissances à acquérir. Pour la 1ère journée, ce sont Stanley Roudy Penn et Axelle Kaulanjan qui ont tenu le public en alerte dans leur intervention portant respectivement sur « l’histoire politique d’Haïti » et « l’art de l’interview politique ». Encore quatre journées de formation ; initiateurs et participantes mettent plein feu sur l’Académie de Leadership Politique Féminin. 

A noter que ce lundi 14 décembre a marqué les 5 ans de Politicotech, cette firme de référence auprès des acteurs/actrices politiques haïtiens.nes.

Laisser un commentaire

Catégories