© %author%

Pari tenu pour cette 2e journée de formation de l’ALPF

L’Académie de Leadership Politique Féminin bat son plein. Débutée ce lundi 14 décembre 2020, elle est cette série de formation offerte à certaines femmes qui aspirent à briguer des postes politiques en Haïti dans les prochains jours. 

Ce mardi 15 décembre, pour la 2e journée de formation,  les participantes ont eu l’opportunité d’avoir des interventions pouvant les aider à peaufiner leur image en période électorale, les erreurs à ne pas commettre, les différentes étapes à franchir, pour ne citer que cela.

10h et quelques minutes; toutes ont déjà pris place pour un nouveau départ, pour cette nouvelle journée qui promet d’être enrichissante. Il ne manque que l’intervenante, Mme Daniella Jacques. Cette dernière a fait étalage du « comment » de la maîtrise de l’image en contexte électoral. Dans un climat où plus d’un se soucient peu du message transmis et s’intéresse davantage à celui ou celle qui le livre, il est plus qu’important de soigner son image. On ne peut se permettre d’être négligent, car, la moindre erreur peut nous coûter.

S’il est important de soigner son image, il est encore plus crucial de préparer méticuleusement à l’avance chacune de ses interventions. C’est ce que M. Roudy Stanley Penn a tenté d’une part de faire comprende à l’auditoire, à travers son thème : « Convaincre par le discours ».  Rien ne sert d’être bien mis, d’être bien présenté si le message livré creux. M. Penn a profigué des conseils aux dames pour avoir un bon discours,  des marches à suivre pour bien rédiger un discours, en mettant l’emphase sur le fait qu’il faut toujours se faire superviser d’un spécialiste. « Li pa entèlijan ditou pou w t ap pale epi ou rive on kote w ap mande piblik la kisa w t ap di » souligne M. Penn, une façon pour lui d’attirer l’attention sur le fait qu’il faut toujours garder le focus. 

C’est Mme Axelle Kaulanjan qui a clos le jour 2 de la formation avec son intervention sur « l’art de l’interview politique ». Le rapport avec les médias, la manière de se présenter, de donner ou de demander un interview, voila entre autres ce qui a servi de toile de fond à cette intervention. Autant de perspectives assez difficiles en période électorale, surtout pour les femmes. Une intervention qui n’a pas laissé le public de marbre. Les femmes ont réagi avec des questions, des anecdotes, des demandes de conseil ; une interaction fructueuse des deux côtés. L’intervenante a tenu à diffuser pour l’assistance une de ses entrevues,  dont les femmes ont beaucoup appris. S’en sont suivis des conseils de la part de Mme Kaulanjan et c’est sur ces notes que s’est achevée cette 2e journée.

Rappelons que l’ALPF est une initiative commune de l’ONU-Femmes et de la Politicotech.  Déjà deux journées bouclées sur une semaine dont la programmation est assez menue.

Laisser un commentaire

Catégories