© %author%

Ces femmes au sein de la NSK qui soutiennent les plus faibles

« N ap fè sa n kapab », tel un mantra, est cet objectif que s’est fixé cette organisation du nom de la NSK. Fondée en 2018 par Johnley Pierre, ladite organisation œuvre à présent sur deux territoires : Haïti et le Canada. Sa mission ? venir en aide aux plus faibles, au plus plus nécessiteux. Avec une participation égale à celle des hommes au sein de l’organisation, les femmes se vouent corps et âmes pour aider à atteindre cette mission. Une implication, qu’on peut qualifier comme « sans faille ».

Epris de cette volonté d’apporter son aide aux jeunes de Port-de-Paix, sa ville natale, Jhonley Pierre a mis sur pied cette structure dénommée « Œuvres de Pierre Johnley ». Une initiative qui allait bon train jusqu’à ce que l’initiateur laissa le pays pour aller rejoindre sa famille au Québec. Entre l’enregistrement légal en Haïti sous l’appellation « NSK », le désir ardent de Johnley de poursuivre cet idéal au Canada, l’enregistrement légal au Québec, la NSK a fait du chemin, et là-voilà aujourd’hui, servant deux territoires à la fois, avec en son sein une équipe dynamique, dont il faut saluer l’implication et l’apport ô combien considérable des femmes.

En effet, si on croit le fondateur de l’organisation, cette dernière n’aurait pas pu mener à bien sa mission sans la contribution des femmes qui y sont. Evoluant chacune dans une sphère différente, ces femmes misent sur leur potentiel et savoir-faire pour venir en aide à l’organisation, et par la même occasion, aider les bénéficiaires à jouir des possibilités offertes par la NSK.

Si pour certaines causes ou manifestations de l’organisation elles prêtent main forte, d’autres fois, elles sont elles-mêmes au-devant de la scène, usant de leur aptitude pour servir l’organisation. Ces femmes enfourchent en effet certaines fois, leur costume de mère, pour aider avec les familles monoparentales. Le soutien de la NSK à ces familles, à travers une figure féminine, est sans conteste très réconfortant pour ceux qui reçoivent leur visite. En outre, les femmes jouent aussi parfois le rôle de formatrices. Elles partagent leur expérience, guident, et insufflent souvent à leur auditoire ce souffle porteur d’espoir, mais aussi de charité.

Avec les femmes au sein de l’organisation, les trois piliers de cette dernière prennent tout leur sens : Confiance, loyauté et motivation. Elles parviennent à se démarquer de part leur contribution ce qui inspire confiance aux jeunes filles, elles sont loyales envers l’organisation ainsi que les bénéficiaires, et ne perdent jamais rien de leur motivation.

« Notre mentalité égalitaire nous pousse à souligner la présence des femmes qui font un travail remarquable au sein de NSK. Ces dernières ont mis leurs potentiels et leur savoir-faire au service de la communauté et ont déployé tant d’efforts à l’avancement des causes que soutiennent la dite organisation. Elles jouent un rôle prépondérant, et sont pour ainsi dire la pierre angulaire de la structure de par leur dévouement, leur engagement et leur sens de responsabilité. Leur participation active est indispensable pour un avancement croissant de notre organisation. Nous les remercions pour leur bon travail, et nous leur disons qu’elles méritent toutes leur place » voilà le discours tenu par le fondateur de l’organisation Johnley Pierre. Il ne nous reste qu’à souhaiter longue vie à la NSK, et succès à ces femmes qui y œuvrent.

Laisser un commentaire

Catégories