© %author%

Et s’en vient la deuxième édition du Salon de l’Emploi au bénéfice des personnes handicapées

Le Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH) de concert avec le Centre d’Entrepreneurship et de leadership (CEDEL Haiti) organise ce samedi 29 mai 2021 au Caribe Convention Center, la deuxième édition du salon de l’Emploi au profit des personnes handicapées. Cette activité est supportée par la Banque mondiale et le gouvernement japonais dans le cadre du « Projet de Promotion de l’inclusion des personnes handicapées dans les programmes de protection sociale et d’emploi » (PIPHPPSE).

Lors d’une entrevue exclusive accordée à Dofen News, la secrétaire d’État Mme Soinette Désir aux personnes handicapées a confié avoir pris l’initiative de créer le salon de l’emploi au profit des personnes handicapées sur deux bases légales. La première c’est la convention relative aux droits des personnes handicapées ratifiée par l’État haïtien en 2009. La deuxième est la loi du 13 Mai 2012 portant sur l’intégration des personnes handicapées, laquelle loi met en avant les prérogatives auxquelles ont droit les personnes handicapées, dont le droit à l’emploi. Elle a également fait savoir que l’État haïtien a, selon l’article 27 de la convention, pour obligation de veiller à l’application et au respect de la convention.

L’appui technique de cet évènement se fera grâce à la collaboration de CEDEL Haïti. Le CEDEL a également organisé une série de formations pour les personnes ayant un handicap les aidant ainsi à rédiger leurs CV. Les différents participants à ce salon sont les entreprises du secteur privé, les institutions et les entreprises publiques, les organisations internationales, les ONG et les personnes handicapées. Au cours de la journée, il y aura beaucoup d’activités. Les entités susmentionnées auront chacun leurs stands. Il y aura des ateliers sur l’employabilité et l’inclusion des personnes handicapées et des entretiens d’embauche sur place.

La Secrétaire d’État rassure aux participants que, grâce à CEDEL, différentes mesures sanitaires seront prises afin d’éviter toute propagation du Covid-19. Donc, les cinquante chefs d’entreprises et les deux cent personnes handicapées pourront venir en toute quiétude d’esprit.

Madame la secrétaire a mentionné que c’est une
opportunité pour les personnes handicapées d’être sélectionner sur place et de passer une entrevue. Les entreprises pourront augmenter leur effectif.

<Sachant que la loi sur les personnes handicapées de 2012 en son article 44 exige que sur la base de leurs qualifications et aptitudes pour des tâches, les entreprises devront respecter le quota fixé par la loi. Les établissements de mille employés par exemple devront recruter au moins deux pour cent de personnes ayant un handicap> a t-elle rappelé.

De la première édition du salon qui a eu lieu en 2013 à ce jour, la Secrétaire d’État se dit confiante, et croit qu’il y a un brin d’espoir en ce qui a trait à l’inclusion sociale et à l’employabilité des personnes ayant un handicap.

Laisser un commentaire

Catégories