© %author%

Source photo google search

Et toi, tu penses quoi de l’égalité femme-femme?

A l’approche du 8 mars des organisations de femmes des quatre coins du pays organisent des activités pour commémorer cette journée. Au niveau de la capitale du pays nous sommes sollicitées de partout pour présenter des conférences, des spectacles et participer à des marches symboliques. La lutte pour l’égalité femme-homme est l’un des piliers solides du mouvement féministe. Mais en parlant d’égalité, quand parlera-t-on de l’égalité femme-femme?

Nous pouvons énumérer les bienfaits du mouvement féministe en Haïti, le droit de vote, la paternité responsable, la criminalité du viol, pour ne citer que ceux-là. 

Pour le 8 mars, j’ai décidé de poser une question unique à des femmes de différentes couches et secteurs pour savoir ce qu’elles pensent de l’égalité femme-femme. Je vais relater sans filtre les différentes réactions de ces femmes, vous pourrez ensuite faire vos commentaires et continuer le débat.

“Mèwi gen  diskriminasyon nan mitan medam yo menm. Yo pa egal antre yo. Lew pran sila kigen chans ale lekòl ak silayo kipa gen chans ale lekòl tretman diferan. Tankou lèw pran fanm ki pa gen andikap kap diskrimine fanm andikape sou baz andikap yo se yon bagay terib”

”Nan zafè 8 mas sa a,  ideolojikman mwen twouve nou tre kontradiktwa. Sou plan sosyal gen anpil diskriminasyon nan mitan medam yo. Mwen pa twouve nou egal non plis.”

“L’égalité femme-femme 😂 c’est une blague GG, je n’ai jamais entendu ce concept avant, ok laisse moi être plus sérieuse. Je pense que les femmes ne sont pas vraiment égales et c’est normal puisque chacune d’entre nous à un rôle dans la société comment veux tu qu’on soit égales!” 

“Je crois que cette question est très mal venue à la veille de la commémoration du 8 mars, tu n’as pas droit de déplacer le débat comme ça. Entre nous les femmes on s’arrangera, aujourd’hui encore nous nous battons pour avoir l’intégrale égalité femme-homme, si tu veux on pourra reparler de ce dossier mais après.”

“Pèsonelman mwen pa kwè nou egal, lavi ya gentan fè separasyon depi anlè li bay chak moun bagay pa yo, mwen gen plis pase 15 zan ap travay nan on fanmi, yo pa janm konn dat de nesans mwen. Madanm nan pa janm adrese m’ lapawòl sou kondisyon lavi m’ epoutan li se gwo defansè dwa fanm, petèt Jan l trete m’ nan se nòmal”

“Tu sais on parlera de l’égalité femme-femme quand nous serons égales avec les hommes”

“C’est un peu difficile de répondre à cette question car je ne me pose pas l’autre non plus. Cette histoire d’égalité femme-homme, femme-femme. Pourquoi se compliquer la vie, gason se gason fanm se fanm. J’ai d’autres priorités en ce moment ma chère”

“Mwen bò lari ya la map vann, se premye fwa on moun vin pale avè m’ la san se pa achte lap achte. Lè n’ap pale sou dwa fanm fok nou di ki fanm paske mwen pa konn anyen nan koze dwa fanm sa a”

“Machè bagay dwa fanm, dwa moun sa a se li ki mete peyi ya nan sal ye la, twòp sitirans, twòp libètinay”

“Écoutes, je suis journaliste compétente je le sais, plus de dix ans d’expériences malgré mes efforts on ne m’a jamais permis de progresser, de devenir une grande journaliste connue, je vais prendre ma retraite bientôt mais dans l’anonymat et l’indifférence. D’après toi pourquoi il n’y a même pas dix femmes journalistes-vedettes? La réponse est simple ma chérie “yo pap kitew pase” ça doit toujours être les mêmes”. 

“La discrimination est tellement criante entre nous les femmes, les aînées celles qui croient avoir la maternité du mouvement, chaque fois qu’elles entendent parler d’une nouvelle organisation, elles se remuent sur leurs chaises/trônes car elles ne souhaitent pas être remplacées un jour. Vas leur parler d’égalité femme-femme”. 

Laisser un commentaire

Catégories