© %author%

Photo d'illustration - Source : google search

“L’Art-thérapie“ au temps de la Covid-19

Qu’est-ce-que l’art-thérapie ? Puisant son origine dans l’antiquité avec le «  Catharsis  » qui consistait à purger ses émotions, l’art-thérapie est une forme de psychothérapie centrée sur le processus créatif. Il lutterait contre l’anxiété, l’ennui et le stress. Méthode novatrice , au temps de la Covid-19, cette pratique artistique est d’autant plus fréquente chez nos confinés soit à travers le coloriage, l’écriture, la danse, la musique…

L’art-thérapie est avant tout une démarche axée sur le sens puisqu’elle permet de se libérer de ses émotions , notamment de façon non verbale. Il sollicite l’imagination, l’intuition et la pensée. Dans une certaine mesure , l’art-thérapie conduit à une compréhension de soi, au développement personnel, à des guérisons émotives suite à des traumatismes entre autres.
 
« L’art-thérapie au temps de la Covid-19 »


Situons-nous au temps de la Covid-19. Depuis le confinement, les gens confinés chez eux se découvrent de nouveaux passe-temps, se réapproprient des pratiques négligées par manque de temps, s’adonnent à des activités pour se détendre et vaincre l’inconfort d’être enfermé. Sur les réseaux sociaux, des challenges, des jeux, des appels à création, des cellules de partage, voient constamment le jour. Par exemple, «  Le journal d’un confinement » du Centre Pen Haïti sur Facebook ; une exercice qui invite les gens à mettre à nu leurs sentiments, les difficultés du confinement et à s’extérioriser. D’autres personnes reprennent la musique, se mettent à la danse aussi. C‘est une manière de libérer de l’énergie et de s’exprimer. Une façon à eux de se ressourcer de bonnes ondes positives. Rechercher le bien-être !
 
 L’art-thérapie s’apparente aussi à une forme de méditation. Dans les moments difficiles comme l’isolement, quelque soit la forme d’art pratiquée, cela aide à canaliser nos émotions. À prendre du temps pour travailler sur soi, à s’améliorer, à se guérir. On révèle que la plupart des personnes colériques se sentent mieux après avoir griffonné ou dessiné. Elles expriment ainsi leur ressenti. Et c’est là le vrai pouvoir de l’art-thérapie, il sait libérer.

Laisser un commentaire

Catégories