© %author%

Le Gfanmaktif, appelle à la solidarité collective pour aider les victimes du 14 août

Le « Groupman fanm modèl pou akonpanye timoun ak fanm (Gfanmaktif) », appelle à la mobilisation de toutes les forces vives de la Nation pour venir en aide aux victimes du séisme du 14 août 2021.

Le « Gfanmaktif », appelle à la solidarité pour venir au secours des familles victimes de ce séisme dévastateur. La vice-présidente de cette plateforme Amatcia Melissa Felicien, demande à toutes les forces vives de la Nation de tendre la main aux femmes, enfants et aux familles en général, terriblement anéantis par cette catastrophe.

Elle a dressé la liste de ce dont il faudra apporter : « Il importe que dans la mesure du possible que chacun donne des produits de première nécessité par exemple, couches jetables pour bébé, serviettes hygiéniques, nourritures, conserves, médicaments, chaussures, draps, serviettes, tente etc. Des choses qui peuvent vraiment leurs êtres utiles, » a-t-elle souligné.

La vice-présidente du « Groupman fanm modèl pou akonpanye timoun ak fanm » a rappelé que c’est une organisation qui travaille sur le terrain depuis 6 ans déjà, pour voler au secours des enfants en difficulté et des femmes qui subissent toutes les formes de violence.

« Le séisme du 14 août 2021 qui a sauvagement saccagé le Grand Sud ne saurait nous laisser indifférentes. D’ailleurs, on déplorait déjà la situation d’avant cette catastrophe qui était marquée par l’insécurité qui empêchait aux femmes de vaquer correctement à leurs occupations, les « madan Sara » étaient les plus à plaindre », a-t-elle précisé.

Selon elle, la majorité des membres de « Gfanmaktif » sont originaires du Grand Sud, une raison de plus pour voler au secours des mères, des sœurs, des enfants gravement dans le besoin qui pour la plupart vivaient déjà dans une précarité.

Melissa a également mis l’accent sur un aspect épineux de ce genre de catastrophe, la situation poste-séisme : « J’éprouve une certaine inquiétude et appelle à la vigilance en ce qui a trait aux adolescentes, pour qui la surveillance doit être au maximum pour éviter que ne se reproduisent les mêmes erreurs du 12 janvier 2010. À savoir éviter les grossesses précoces, il serait important que les parents prennent leur responsabilité pour que leurs enfants ne dorment seules dans des tentes », a-t-elle indiqué.

Elle pense qu’aujourd’hui plus que jamais il faut revenir avec nos vieilles habitudes, le « Konbit » d’antan. Une façon de dire que la solidarité peut tout changer.

Elle en a profité aussi pour lancer un message aux victimes, en leur souhaitant du courage, en les exhortant à ne pas baisser les bras et que le soleil finira quand même par briller.

À l’endroit des donateurs elle leur demande de donner sans rien attendre en retour :  » lorsque vous aidez votre prochain faites-le sans contrepartie. À chaque fois que vous tendez la main vous attirez de l’onde positive », a-t-elle lancé.

Elle remercie déjà les contributeurs qui pourront contacter l’organisation à l’adresse et au numéro suivant : Delmas 47 # 13. Téléphone : 3800-4529, 3765-9278

Laisser un commentaire

Catégories