Source photo page facebook OFASO

OFASO lance une série d’activités pour marquer les 16 jours d’actions contre les violencesFaite aux Femmes et Filles

Pour les 16 jours d’activisme, l’organisation féministe OFASO dont les actions sont basées dans le Nord du pays, organise un ensemble d’activités pour sensibiliser le grand public sur la nécessité de mettre fin à toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles.

1.Formation/sensibilisation  de 30 jeunes filles membre des clubs des filles sur les droits humains, les violences basées sur le genre et l’éducation  sexuelle pendant trois (3) jours

2. Formation sensibilisation sur les VBG particulièrement les violences contre les femmes et les filles au profit de 20 hommes membres  la structure citoyenne de chauffeur taxi pendant deux (2) jours

3. Marche/défilée au centre-ville du Cap : Une marche sera réalisée avec 50 chauffeurs membres de la structure citoyenne de chauffeur taxi au centre-ville du cap. Au tour du thème«  Je dénonce et je dis non à la violence faite aux femmes et aux filles ». Les chauffeurs formés seront inities a la campagne de sensibilisation contre les VBG dans la ville du Cap

4. Conférence de presse. En Haïti, particulièrement dans le nord, Le phénomène« Chawapete  » est  une forme de violence verbale, qui se manifeste en privé et en public. 

On la retrouve, par exemple, dans les paroles de musique populaire ainsi que dans des propos énoncés par des personnages publics (/carnaval/publicité). Cette violence se caractérise entre autres, par des paroles dénigrantes, dévalorisantes et/ou des insultes envers la femme. L’usage de ces paroles par les taxis moto à Cap-Haitien peut engendrer des conséquences sur les filles et les femmes, elles  pourraient se sentir humiliée, rabaissée et affectée dans leur estime de soi. La violence verbale se manifeste aussi dans les rues de la ville, notamment à travers ce qu’on appelle le harcèlement de rue. Ce type de harcèlement se traduit par des hommes qui adoptent des comportements envers des femmes visant à les interpeler. Les messages résultant de ces comportements sont très intimidants, irrespectueux, humiliants et/ou insultants. On parle très peux de cette forme de violence, pourtant, elle blesse aussi profondément que les violences physique et sexuelle.

Laisser un commentaire

Catégories