© %author%

Source photo : page facebook Yasmine Saint-Louis

AFAGA ou la preuve qu’on peut avancer plus rapidement en groupe que seule

AFAGA – Association des Femmes en Actions de la Grand-Anse est un regroupement de femmes qui a été créé en 2015 par Yasmine Saint Louis. Cette dernière qui voyait que la vie des femmes de sa ville se résumait à l’adage « Chak koukouy klere pou jew » et ce dans tous les domaines a donc décidé de lancer l’association dans le but de démontrer à ces compatriotes qu’il est plus facile d’avancer économiquement, personnellement et socialement quand elles sont en équipe. Rejointe par une équipe du journal à Jérémie, Yasmine Saint Louis nous a raconté son histoire.   

Dofen News : Qui est Yasmine Saint-Louis ?
Yasmine Saint-Louis : Je suis originaire de Jérémie, j’ai fait des études de Génie Civile. Je suis actuellement en troisième année à l’école de Droit de Jérémie. Je suis la Fondatrice et Présidente de l’AFAGA – Association des Femmes en Actions de la Grand-Anse. 

D.N : Parlez-nous de l’AFAGA ? 
Y.S.L : 
AFAGA est une association de femmes où les membres travaillent dans plusieurs domaines. Créée le 10 avril 2015, l’association donne la possibilité aux femmes de participer à des formations dans l’agro-transformation. On a même une mutuelle de solidarité. 

D.N : Qu’est-ce qui vous a poussé à fonder l’AFAGA ?
Y.S.L :
 J’ai vécu loin de ma ville natale pendant mes études en Génie Civile. De retour chez moi en 2015, j’ai remarqué que les jérémiennes ne s’entraidaient pas, ne pratiquaient pas la culture du mettre ensemble pour avancer dans leurs entreprises et ce peu importe le domaine. Il était quasiment impossible pour les femmes de prêter de l’argent pour entreprendre quoi que ce soit. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de regrouper quelques-unes de mes amies et on a mis sur pied AFAGA. 

D.N : Combien de membres compte l’AFAGA ? 
Y.S.L :
 AFAGA est une association départementale. Rien que dans la commune de Jérémie, on compte cent-trente (130) femmes. Toutefois, on a des cellules a Roseaux et a Abricot. Notre plus grande vision est de couvrir tous les communes de la Grand-Anse. 

D.N : Selon vous, est-ce que AFAGA a apporté quelque chose de neuf dans la vie des jérémiennes ? 
Y.S.L :
  Oui, AFAGA a apporté du changement à Jérémie car aujourd’hui les membres peuvent faire des prêts pour investir dans leurs entreprises. Elles sont désormais indépendantes et autonomes. Elles ne sont plus des « ATA GAZ » comme on le dit chez nous.

Laisser un commentaire

Catégories