© %author%

Argentine : la vice-présidente Cristina Kirchner a fait l’objet d’un attentat manqué

Sur les images relayées par plusieurs chaînes de télévision locales, on la voit sympathisant devant une foule de supporters. Sans prendre garde, un homme a pointé une arme à feu chargée sur la vice-présidente Cristina Kirchner mais le coup n’est pas parti. Un attentat manqué qui s’est déroulé le jeudi 2 septembre.

Depuis plus d’une semaine, plusieurs centaines de militants se rassemblent chaque soir devant la demeure de l’ex-cheffe de l’État, Cristina Kirchner (2007-2015), actuellement en procès pour « fraude et corruption ». Alors qu’ils apportaient leur soutien à cette dernière, la femme politique a failli être assassinée. Rapidement, le suspect a été immobilisé par la police.

« Cristina est en vie car pour une raison qui n’a pas encore été confirmée techniquement, l’arme qui contenait cinq balles n’a pas fait feu bien qu’ayant été déclenchée », a déclaré le président argentin Alberto Fernandez dans un discours quelques heures après la tentative d’assassinat. Le chef d’État a pour cela décrété un jour férié national vendredi, « pour que dans la paix et la concorde, le peuple argentin puisse s’exprimer en défense de la vie, de la démocratie, et en solidarité avec notre vice-présidente ».

Veuve depuis 2010, Cristina Kirchner est une avocate et catholique pratiquante. Lors de son passage à la tête pouvoir, elle a fait des réalisations telles que la légalisation du mariage homosexuel, la permission aux personnes transgenres de changer de sexe à l’état civil sans opération. Néanmoins, elle reste opposée à l’avortement.

Laisser un commentaire

Catégories