© %author%

Ashley Alfred gagne la première édition du concours national de plaidoirie interscolaire des droits des femmes

Au Karibe Convention Center, le lundi 8 Mars 2021, a eu lieu la grande finale du concours national de plaidoirie interscolaire sur les droits des femmes. Une première édition initiée par l’organisation Kri Fanm Ayiti ou KRIFA. Un concours qui a attiré des candidats issus de différentes écoles de Port-au-Prince et de ses environs. C’est Ashley Alfred, élève en terminale à l’établissement St Charles de Carrefour, qui a remporté cette toute première édition. Elle a aussi été sacrée Ambassadrice de KRIFA.

À la salle de réunion de l’hôtel Karibe Convention Center, la grande finale a officiellement débuté à midi. Avec Patrice Salomon comme maître de cérémonie, l’ambiance était chaleureuse. La chanson de Jean Jean Roosevelt titrée Donnez le monde aux femmes remplissait tout l’espace. Le spot du concours roulait par intermittence. Sur une table placée de profil au public, trois femmes constituaient le jury. Il s’agissait de: Daniella Jacques du magazine en ligne Dofen News et de la chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti, Marie Mishma Edmé de la Fondation Toya et Laury Leconte des Avocats sans frontières Canada.

Dans un premier temps, les candidats se sont affrontés autour de thématiques liées aux droits des femmes. Certains s’exprimaient en français, d’autres en créole. Dans leurs interventions, qu’ils soient pour ou contre l’assertion, il y avait toujours du charisme, de la vigueur et de la conviction. Le public composé de journalistes, de camarades de classes, d’amis, proches et autres invités, applaudissait à chaque fois. Finalement 5 candidats seulement sont parvenus à la dernière ligne droite dont 3 filles et 2 garçons.

À cette dernière épreuve, les cinq candidats restants ont respectivement présenté leur le texte sur le leadership féminin. Chacun d’entre eux disposait de cinq minutes pour conquérir le jury et prouver que la première place lui revenait. Autant vous dire, le match n’ était pas aisé à ce stade. Néanmoins, il fallait quand même les départager. Dans la salle, le suspens était à cran. Patrice Salomon entretient un peu le suspens. Lorsqu’il annonce l’attribution de la troisième place à Balthazar Laguerre du collège adventiste de Diquini, il y a même eu une vague de protestations. Heureusement, cela n’a pas duré. Et c’est Ashley Alfred de l’établissement de St Charles de Carrefour qui a été sacré championne de cette première édition.

À titre de gagnante, elle a reçu de primes alléchantes et devient également ambassadrice de l’organisation Kri Fanm Ayiti. Dans son discours de remerciements, elle a lancé un message fort à toutes les jeunes filles et femmes: « Si on veut arriver à un résultat quelconque, il faut accepter d’en payer le prix. Si je veux parvenir à ce travail, je dois payer le prix. La motivation compte, me dire que je suis capable ça compte, mais je dois faire un travail. Je dois faire un sacrifice ». « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends », a -t-elle ainsi conclu.

Laisser un commentaire

Catégories