© %author%

Bouquet d’Espoir lance sa deuxième édition de « Lekòl pou yo tout »  

« Lekòl pou yo tout » qui est à sa deuxième édition est une initiative de Bouquet d’Espoir. Selon Eberline Nicolas, la numéro un de cette association humanitaire, cette activité vise à combattre la déperdition scolaire.

L’année dernière, la commune de Gros Morne, localité de Corail section communale Rivière Blanche, a eu le privilège de recevoir la toute première édition. Pour cette année, le cap est mis sur une autre région du pays qui sera dévoilée un peu plus tard.     

« C’est un programme à deux volets, éducatif et artistique. Il est composé d’ateliers de formation à l’intention des professeurs, de théâtre pour les enfants sur le Droit des enfants, sur la gestion des classes et sur la discipline positive… Et la distribution de kits scolaires afin que les enfants jouissent des mêmes privilèges pour aller à l’école » a fait savoir Eberline Nicolas.         

La responsable de Bouquet d’Espoir dit vouloir que l’école soit inclusive et équitable pour que tous les enfants jouissent des mêmes privilèges scolaires. Ainsi, la distribution de fournitures classiques est une méthode cruciale pour l’avancement du projet. Il lui tient énormément à cœur puisqu’elle a constaté que beaucoup de parents surtout en milieu rural n’ont pas les moyens économiques pour répondre aux besoins scolaires de leurs enfants.          

Si Eberline Nicolas contribue aux bien-être des tous petits âgée de 6 à 7 ans, en tant que tête pensante de Bouquet d’Espoir, elle s’y donne à fond tous les jours depuis déjà 3 ans. Elle a aussi tenu à préciser que les localités du pays sont les principales bénéficiaires de ce programme, compte tenu qu’elles n’ont pas assez de moyens pour répondre aux exigences de la rentrée scolaire. Son équipe et elle ont foi en leur mission, celle d’aider les enfants souvent oubliés. Pour cela, elle investit son savoir-faire afin de mettre sur pied les différentes étapes devant aboutir à la réalisation de la dite activité.         

Les membres vont, sur place, prendre les doléances des responsables des différentes écoles qui, à leur tour, donneront la liste de leurs élèves et de ce qu’il leurs faut en fournitures classiques. Pour cette année, vu la situation du pays, la ville de province devant obtenir cette aide sera dévoilée un peu plus tard, a mentionné la responsable.         

Au total, cent soixante-douze élèves de quatre écoles ont bénéficiés de « Lekòl pou yo tout » l’an dernier, pour la 2è édition la directrice de Bouquet d’Espoir espère atteindre beaucoup plus d’écoliers. Trois cents kits scolaires en perspectives. Pour y arriver, elle aimerait que d’autres institutions les rejoignent dans cette aventure et que tout particulier emboîte également le pas.      

« Aller, donner, donner la chance à chaque enfant d’avoir accès à une éducation de qualité, de pouvoir être quelqu’un demain. Car l’éducation est la clé du succès, il n’y a pas de développement sans éducation. Alors, j’encourage tout le monde à donner, donner pour un avenir meilleur pour Haïti », a tenu à déclarer Mme Nicolas.            

Laisser un commentaire

Catégories