© %author%

Déflorer nos maux : une co-écriture d’Élisabeth Elustin et de Xaviera Raphaëlla Elie 

Élisabeth Elustin et Xaviera Raphaëlla Elie sont des amies de longues dates avec pour passion commune la lecture et l’écriture. Jeunes et talentueuses, elles ne se démarquent point des problèmes de la vie courante. Ensemble, elles écrivent « Déflorer nos maux ». Ce lundi, elles ont rendu visite à Dofen News pour parler du livre à paraître bientôt.

Élisabeth Elustin et Xaviera Raphaëlla Élie sont deux amies qui partagent la passion de la lecture et de l’écriture. « Déflorer nos maux », est une façon pour elles de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Elles n’ont pas du tout froid aux yeux, elles campent avec entrain les situations qui leurs chiffonnent l’esprit.

« Déflorer nos maux » est en cours d’édition à la maison Correct pro. La vente signature est prévue pour la fin de ce mois à la bibliothèque Jerry Tardieu à Pétion Ville.

Si le titre du livre vous interpelle, sachez du moins que les 10 nouvelles qui le composent sont d’autant plus accrocheuses qu’osées. À raison de 5 nouvelles chacune, elles nous livrent leurs maux : pour ton homme, Le pays de tous les possibles, Souvenirs déconfinés, Au kalfou de l’infidélité et Je suis son fils maman. Pour découvrir les autres titres, il n’est que d’attendre la publication.

Les co-autrices de ce livre méritent chacune d’elle une présentation personnelle afin de mieux cerner qui elles sont en réalité.

          Xaviera Raphaëlla Élie

Elle a fait ses études primaires 

chez les Soeurs de la Sagesse   et le secondaire au Collège l’Excellence. Ses centres d’intérêts dans la vie sont : la lecture, l’écriture la musique et la danse. 

Blogueuse, elle écrit sur Rexiz et jeunes influenceurs. Elle compte aussi 12 publications de poème dans Short édition. Actuellement, elle travaille sur une application qui permettra aux écoliers de se procurer des livres gratuits.

Xaviera puise son inspiration dans la vie de tous les jours, en sculptant la vie des gens et en observant tout ce qui l’entourre.

Selon Xaviera Raphaëlla, le titre du livre n’a pas été choisi d’avance :  » Déflorer nos maux  » ce n’est pas un titre choisi d’avance, mais pour faire référence aux sujets qu’on a traités comme l’infidélité, l’homosexualité et la religion… On a voulu mettre à nu certains sujet qui d’habitude sont tabous » explique-t-elle.

Mis à part la sortie prochaine de son premier livre, Raphaëlla rêve de devenir enseignante et compte aussi étudier le Droit.

La situation actuelle du monde en général et du pays en particulier ne laisse pas la jeune fille indifférente, la plupart de ses textes traite des sujets de société, comme la jeunesse, le suicide. Des problèmes plus généraux comme le corona virus qui a retardé la sortie du livre. 

Et aussi, elle a une fois encore dans sa vie vécue un tremblement de terre qui n’a pas eu pitié de son pays :  » Oui, je m’en souviens du tremblement de terre du 12 janvier 2010, ça m’avait gravement marquée. J’avais pas tout compris, mais quand même, j’avais peur, j’étais sous le choc de la panique des adultes. C’est comme si la vie s’était stoppée dans l’espace d’un instant. Les pertes en vies humaines et autres ont bouleversées tout le monde. Et dernièrement tout à refait surface. On connait le même choc dans le pays. Après toutes ces années, les mêmes dégâts et cela m’attriste, » raconte-t-elle avec émoi.

              Élisabeth Elustin 

Élisabeth Elustin et son amie ne collabore pas pour la première fois.en Elles se sont rencontrées au secondaire, devenues les meilleures amies jusqu’à partager les activités d’écriture. Élisabeth a étudié à l’école primaire J’apprends et secondaire au collège l’Excellence. À l’université elle aimerait étudier la psychologie. 

Elle est aussi blogueuse, partage les mêmes blogs que Raphaëlla. 

Son dada favori est l’écriture, elle a commencé très tôt à écrire :  » J’écris depuis à l’âge de 13 ans. Au début, c’était beaucoup plus par habitude et au fil du temps c’est devenu une passion. J’écris souvent pour me dépouiller de mes maux », raconte-t-elle. 

La jeune fille enthousiaste et dynamique nous explique comment lui est venu l’idée de co-écrire ce recueil  » Déflorer nos maux comme l’indique le titre du livre, c’est une façon de mettre à nu nos tourments de jeune, les sujets interdits également qui méritent d’être abordés à haute voix », indique-t-elle.

La situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays aujourd’hui ne lui a pas non plus laissé sous silence. Elle a partagé ses impressions : »La situation est triste, surtout qu’en plus du tremblement de terre il y a la tempête tropicale Grâce. Beaucoup de personnes se retrouvent dans la rue, sans rien à manger, dépouillés de tous leurs effets ».

Selon Élisabeth, c’est l’occasion de repenser le pays, de recommencer à aimer l’humain et de penser à des projets à long terme. 

Laisser un commentaire

Catégories