© %author%

Une journaliste afghane interviewant un chef taliban sur un plateau de télé, étonne le monde

La diffusion ce mardi d’un entretien télévisé animé par une journaliste dont l’invité est l’un des chefs talibans, étonne la communauté internationale.

Dans un pays où habituellement les femmes afghanes sont traitées en parents pauvres et ne jouissent d’absolument aucun droit, cette image est difficile à croire.

Une présentatrice afghane a interviewé un responsable taliban ce mardi sur le plateau de Tolo News. Les deux assis face à face avec une distance suffisante, la journaliste a interrogé le taliban sur la situation qui sévit à Kaboul et sur les fouilles opérées par les talibans dans différentes maisons.

Selon ce qu’a déclaré Mawlawi Abdulhaq Hemad, le monde entier reconnaît maintenant que les talibans sont les vrais dirigeants du pays et il est toujours étonné que les gens aient peur des talibans. 

Du jamais-vu, auparavant, certains pensent que c’est une mise en scène pour atténuer l’image des talibans.Certains pensent que c’est une mise en scène pour atténuer l’image des talibans.

Cependant, de nouveaux au contrôle du pays, les Talibans essaient quand même de projeter une image différente. Ils invitent alors, non seulement tous les travailleurs à regagner leurs postes, mais aussi les femmes qu’elles peuvent retourner au travail et intégrer le gouvernement.

D’un autre côté, Enamullah Samangani, membre de la commission des talibans sur la culture, a fait savoir lors d’un communiqué que l’Émirat islamique ne veut pas que les femmes soient victimes.

La pratique des talibans qui dans le temps exécutait à la loupe les prescrits de la Charia et qui d’autant plus est encore ancré dans la mémoire des Afghans a soulevé une peur chez la population. Les pancartes publicitaires des femmes afghanes sans foulard se trouvant dans les rues ont vite été détruites pour éviter la colère des talibans.

Cet entretien a soulevé l’attention et l’étonnement général, c’est pourquoi que le journaliste Matthieu Aikins, a laissé entendre qu’il est remarquable, historique et encourageante. 

Il a précisé que des journalistes étrangères ont l’habitude d’interviewer les talibans, ce qui était pourtant rare pour les journalistes afghanes.

Laisser un commentaire

Catégories