© %author%

Une journaliste afghane devient la cible des combattants talibans

Dans un article publié au journal britannique The Guardian, une journaliste reporter afghane raconte son calvaire. Elle a dû dans un premier temps fuir son village natal avec son oncle. Actuellement elle vit cachée dans une campagne isolée à l’abri des Talibans qui ont pris le contrôle de tout le pays.

En l’espace de quelques jours la jeune journaliste de 22 ans a déclaré que sa vie a basculé avec l’arrivée des Talibans dans sa région, au Nord du pays. Elle sait que sa vie est en danger. Être femme et journaliste dans un pays où des fondamentalistes sont au contrôle est passible de peine de mort.

Les femmes seraient enlevées pour servir de compagnes aux soldats talibans, et les journalistes tués pour avoir fait des reportages qui vont à leur encontre. Pour partir de son village, la journaliste a du s’habiller d’un « tchadri », qui est un voile intégral qui descend tout le long du corps.

En sortant de chez elle, des roquettes ont atterri tout près d’elle. C’était la panique totale. Des femmes et enfants couraient de partout. « C’était comme si nous étions tous coincés dans un bateau et qu’il y avait une grosse tempête autour de nous », a-t-elle déclaré.

Arrivée à la province de son oncle, elle n’a pas pu rester pour trop longtemps car « certains voisins ont dit que les Talibans savaient qu’on m’avait fait sortir de la ville et que, s’ils venaient au village et m’y découvraient, ils tueraient tout le monde », a-t-elle expliqué.

Elle a dû partir dans un autre endroit assez reculé toujours avec son tchadri en évitant de rencontrer les Talibans car si on la trouve, ils vont la tuer. Parce que selon ses dires ses collègues et elle avaient pris souvent position contre eux dans leurs reportages.

Ça ne fait même pas une semaine que les forces talibanes ont pris d’assaut l’Afghanistan après le retrait des troupes américaines. La réalité des femmes et des filles est chamboulée. Elles sont désormais emprisonnées sous un régime intégriste et machiste. La suppression des droits femmes et des jeunes filles réduiront ces dernières en esclaves sexuelles.

Laisser un commentaire

Catégories