© %author%

Des organisations féministes et de femmes ne sont pas pour une nouvelle mission de paix des Nations Unies en Haïti

Dans une note rendue publique le lundi 11 juillet, plusieurs organisations féminines et féministes font bloc contre un possible retour d’une nouvelle mission de paix des Nations Unies en Haïti. En place d’une mission de paix, elles souhaiteraient l’élaboration d’un plan de sortie de crise soutenu par les pays dits amis.

« Les organisations féministes et de femmes signataires exhortent la communauté internationale à tirer des enseignements des résultats de ces modes d’intervention, qui apparaissent globalement négatifs, que ce soit en Haïti (1994-2004/2017), en Somalie (1992) ou en Lybie (2011) », lit-on dans la note.

Ces organisations sont Kay Fanm, Solidarite fanm ayisyèn (Sofa), Rezo fanm nan radyo kominotè an Ayiti (Refraka), Dantò, Groupe d’appui au développement du Sud (Gades), Asosyasyon fanm solèy d Ayiti (Afasda), Fanm Deside et la Fondation Toya.

Dofen News avec Alter Presse

Laisser un commentaire

Catégories