© %author%

Crédit photo : soumise par Amatcia Mélissa Félicien

En plein confinement, Amatcia Mélissa Félicien lance une nouvelle entreprise

La Covid-19 bat son plein mais les esprits créatifs sont loin d’être confinés. Ils bougent, s’activent et innovent. La preuve ? En plein confinement, Amatcia Mélissa Félicien lance une poissonnerie baptisée : « Comme à la mer ».

« Comme à la mer » , est une jeune entreprise, une poissonnerie où l’on peut se procurer aisément une variété de fruits de mer tels : homards, écrevisses, lambi, poissons et autres. La responsable Amatcia Mélissa Félicien , étudiante en sciences juridiques et en psychologie, a mûri l’idée tout au long de l’isolement, motivée par la nécessité de trouver sa voie, une orientation.
«  Pour ma part, je ne voulais pas sortir du confinement sans une nouvelle perspective » raconte-t-elle.
 
 Quoique les difficultés financières sont préoccupantes, «  Comme à la mer » évolue à son rythme. Elle s’accroche aux moyens du bord, en s’assurant de fournir un service de qualité à sa clientèle.

«Pour le moment , on part à la conquête des clients et des fournisseurs. Nous n’avons jusqu’à date qu’un seul employé, un motocycliste qui assure les livraisons  une fois que les commandes sont placées. Ce nombre réduit d’employés ne gêne guère jusque-là puisque nous ne recevons pas encore beaucoup de commandes.» confie Amatcia. On peut le comprendre, l’entreprise voit à peine le jour. Les débuts sont toujours quelque peu pénibles, dit-on.
 
L’initiatrice Amatcia Mélissa Félicien dont le mantra est: “ Fòk nou grandi “ souhaite qu’au delà du confinement, la poissonnerie «  Comme à la mer » devienne une référence et un choix incontournable dans le business.

Laisser un commentaire

Catégories