© %author%

Crédit photo : Patrick Bernard - Thierry David / Bestimage

« Je n’ai jamais nié les crimes de guerre en Ukraine », l’excuse de Ségolène Royal sur Twitter

Lors de son passage sur un plateau de télé, Ségolène Royal avait littéralement démenti l’existence d’une guerre en Ukraine. Par ces mots, elle dénonçait : « Une propagande de guerre par la peur ». Ce samedi sur Twitter, elle a déclaré n’avoir : « Jamais nié les crimes de guerre ».

Sur le plateau de BFMTV jeudi dernier, l’ancienne ministre socialiste a douté des informations relayées ayant rapport à la guerre en Ukraine, tel que : « la maternité bombardée » en mars dans le sud-est de l’Ukraine, le massacre de Boutcha ou encore « le récit de viol d’enfant pendant sept heures sous les yeux des parents ». Ségolène a également affirmé que « C’est monstrueux d’aller diffuser des choses comme ça uniquement pour interrompre le processus de paix ». Tout ceci n’a fait que mettre en doute le président ukrainien Volodymyr Zelensky ; tels ont été entre autres les propos de la femme politique.

Ces paroles ont du coup bouleversé le monde politique. Ce week-end, sur Twitter, elle a donc rectifié en apportant des précisions et s’est excusée auprès des victimes.

Ce 5 septembre, l’ancien candidat à la présidentielle Eric Zemmour a salué le «courage» de Ségolène Royal.

« C’est courageux de ne pas accepter le discours imposé par les médias, a-t-il poursuivi. Il y a une doxa imposée par les médias, et les gens comme Ségolène Royal et moi nous le constatons ».

Laisser un commentaire

Catégories