© %author%

La Fondation TOYA dédie toute une quinzaine à la commémoration de la journée Internationale des Droits de la Femme

« Égalité des sexes et Leadership  féminin » c’est sur ce thème que la fondation TOYA de concert avec Plan International organise une série d’activité en commémoration de la journée Internationale des Droits de la Femme. Du 8 au 22 mars se tient une quinzaine d’engagements féministes en ligne et en présentiel.

A l’initiative de la Fondation TOYA en collaboration avec Plan International, la journée Internationale des Droits de la femme est commémoré en grande pompe. Sur le thème « Égalité des sexes et Leadership féminin », une quinzaine d’activité féministes est mise en branle. Au menu de cette célébration on retrouve des « formations, des conférences et des causeries, des journées portes ouvertes, des publications sur les différentes plate-formes, des séances de sensibilisations dans plusieurs communautés « .

La Directrice Exécutive Nadine Louis, l’une des initiatrices de la Fondation, mène la danse accompagnée des jeunes filles leaders de la Fondation, l’objectif pour elles consiste :
« A engager plus de personnes à la lutte pour une société plus juste où les droits des femmes sont respectés et effectifs « .

Actuellement, la série d’activité bat son plein. Déjà du 8 au 12 mars dernier les deux entités ont partagés des plateformes dans lesquelles elles ont mis l’accent sur ce message clé  » égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable « .  Deux journées portes ouvertes se sont déroulées au local de la fondation, les 11 et 12 au cours desquels ont eu lieu des séances de dépistages du cancer du col de l’Utérus, du sein…
Causerie, du 15 au 19 des séances de sensibilisation communautaire, jusqu’au 22 différents présentations auront lieu.
Dans la foulée une importante causerie a eu lieu samedi dernier avec pour thématique  » Femme au cœur de la promotion de l’État de droit et de la bonne gouvernance », selon la secrétaire du Club des Jeunes filles leaders de Toya et mentor d’un club de jeunes mamans,  
Marie Michma EDMÉ, la discussion était axée sur l’état de droits en Haïti et comment les femmes peuvent intégrer les postes de décisions pour contribuer à la bonne marche du pays.

En attendant, si vous avez raté les premiers jours, ils vous reste encore du temps à participer à cette commémoration de la journée des droits de la femme.

Laisser un commentaire

Catégories