© %author%

Source photo : soumise par resposable de la FEGWI

Lancement d’une nouvelle annexe de la FEWGI à Santiago en République Dominicaine

La Fondation pour l’Émancipation des Femmes et des Filles (FEWGI) s’est installée dans une deuxième ville de la République Dominicaine. Le lancement a eu lieu le 31 juillet dernier à Santiago en présence de nombreuses personnalités œuvrant dans le milieu culturel et social notamment la présidente-fondatrice de la FEWGI le Dr Monalisa Ferrari. FEWGI, présente depuis un certain temps dans la capitale dominicaine, apporte de l’épanouissement à la communauté haïtienne spécialement aux femmes et aux filles.

Après Santo Domingo, c’est au tour de la ville de Santiago de recevoir la FEWGI. Pour marquer l’événement, une cérémonie de lancement s’est tenue le 31 juillet 2022 de 6 h à 9 h du soir. FEWGI a Santiago, est une initiative de la secrétaire générale de l’institution, Mme Nachelie Fleurimon, qui a pensé qu’il y a autant de jeunes à Santiago qui ont besoin de s’émanciper. Ainsi, elle en a fait part à la PDG, qui automatiquement a apprécié et approuvé l’idée de l’implémentation de la Fondation à Santiago.

« En République Dominicaine, les femmes sont vraiment mal vue ou encore les femmes qui sont vulnérables par rapport à leur faible moyen économique sont exposées à tout. Avec la FEWGI, on s’est dit qu’on va trouver une manière d’aider ces jeunes femmes à mieux préserver leur dignité, les aider à avoir en main quelque chose qui puisse les aider à économiquement gagner leur vie. Elles seront ainsi moins vulnérables et seront mieux adaptées à ce que nous prônons. » a-t-elle déclaré.

On prit part à cette activité, la Fondatrice et PDG, le Dr Monalisa Ferrari, ainsi que le vice-président et co-fondateur Samuel Thermithus. Fredette St-Juste et Nahomie François ont été les deux intervenantes de la soirée. Bishop Steve Saintus et sa femme Esther Saintus ont marqué la fête par leur présence et Jephté Jean a été le modérateur. Le comité de la FEWGI de la République voisine était également de la partie.

Que ce soit en Haïti où à l’étranger la FEWGI a pour objectif primaire des formations manuelles a l’intention des femmes, pour les permettre de devenir autonomes financièrement. Ainsi, au Brésil, il y a eu des cours de maquillage, ici en Haïti l’université d’été à Cabaret et un concours littéraire à Saint-Raphaël. Mme Nachelie Fleurimon a tenu aussi à préciser que la FEWGI est la voix des sans voix, ses membres veulent mettent sur pied des espaces ou les jeunes se sentent aimé et supporter. L’idéal pour eux, c’est d’accompagner les jeunes en les aidants à atteindre leurs objectifs.

Laisser un commentaire

Catégories