© %author%

La photo sert d'illustration au texte - Source : google search

Les technologies de l’information et de la communication, pour l’émancipation des femmes.

Les technologies de l’information et de la communication ou T.I.C, ont été longtemps considérées comme un univers masculin où il était question de prôner la rationalité, la compétitivité, la domination et dans lequel la femme était aliénée et rejetée. Cependant, avec le processus de socialisation et l’égalité des genres, il y a eu urgence de promouvoir l’implication de la femme dans tous les domaines de la vie sociale et publique. La société a muté.

Les technologies de l’information et de la communication, avant tout, est l’ensemble des outils , services et techniques utilisés pour le traitement et la transmission de l’information. Il s’agit de l’informatique, de l’internet et des télécommunications, pour ne citer que ceux-là.

Grâce à ses outils, aujourd’hui les TIC représentent un atout majeur dans la transmission de l’information, dans l’apprentissage et l’accès rapide des connaissances. Il suffit d’un clic pour s’accaparer de tout un package de données. Utile, pour les femmes, c’est un moyen de sortir de l’ombre, d’être indépendante, de monter leur propre affaire et de coopérer sans aucune frontière.

Kapilaben Vankar disait : « La connexion est une force pour les femmes. Déconnectées, nous sommes à la traîne ». En effet, les technologies de l’information et de la communication permettent aux femmes de se connecter, de créer des réseaux et d’échanger malgré la distance qui pourraient y avoir entre elles.

En économie, les TIC permettent également aux femmes de gérer leurs revenus et d’en générer des profits grâce aux services bancaires en ligne. Elles peuvent facilement procéder à des transactions financières sans qu’elles aient besoin de se déplacer , par exemple.

En gros, les technologies de l’information et de la communication participent à l’émancipation des femmes dans la mesure où ses outils technologiques contribuent au développement social et économique du genre. Et peut-être que si l’on pouvait proposer des campagnes de promotion et de formation en utilisation de l’Internet et de l’informatique en autres, on pourrait arriver à se faire une place dans le domaine des affaires qu’on ne cesse de crier que c’est fait pour les hommes.

Laisser un commentaire

Catégories