© %author%

Naufrage aux Bahamas : le rapatriement des corps est difficile

Il y a un mois de cela un bateau transportant 17 haïtiens avait fait naufrage au large de Nassau entraînant la mort de tous les occupants. Depuis, impossible pour les familles en Haïti de récupérer le corps de leurs proches. C’est le cas notamment d’un policier haïtien qui peine à rapatrier celui de sa petite sœur.

A 28 ans, Kethia Felix, l’un des 17 migrants morts en mer se trouve encore à Nassau à la morgue de l’hôpital Princess Margaret. Diego Felix, son frère aîné, un policier de 30 ans, n’arrive pas à obtenir un visa afin qu’il puisse se rendre sur place et récupérer la dépouille de sa sœur. Le fiancé de la jeune femme qui vit aux États-Unis s’est rendu au Bahamas pour entamer les démarches du rapatriement. Malheureusement, cela n’a pas abouti parce qu’il n’est pas de la famille.  

Le frère qui vit en république voisine se questionne sur les avancées de l’affaire. Il a fait savoir qu’il avait interdit à sa sœur de faire le voyage.

Selon le Nassau Guardian, les autorités bahaméennes avait donner un délai de deux semaines pour que le gouvernement haïtien rapatrie le corps de ses ressortissants pour inhumination.

De son côté, Anthony Brutus, chargé d’affaires, avait fait savoir que les corps non identifiés seront mis en terre le mois prochain.

« Je sais que le gouvernement haïtien ne prend jamais sa responsabilité. Je veux juste retrouver son corps et lui donner des funérailles pour que toute la famille puisse y assister sur Zoom », a déclaré le policier au journal bahaméen.

Il a également ajouté, « Je sais que si le gouvernement haïtien donnait de l’espoir aux jeunes, ma sœur ne serait pas morte dans cet état ».

Source : The official Nassau Guardian

Laisser un commentaire

Catégories