© %author%

Street Art au Féminin rime avec perfection selon Lourdes-Millard Estimé

Lourdes-Millard Estimé a 21 ans, elle est étudiante en quatrième année à la Faculté de Linguistique Appliquée. C’est sa première fois à “Street art au féminin”. Elle est du type “Bon-Vivant, Elle aime : ”La vie, les gens, les animaux et surtout dessiner”. Pour elle, le festival rime avec perfection.

D.F : Quelle est la finalité du “ Street art au féminin” selon toi ?

L.M : C’est une activité organisée dans le cadre du 8 mars qui est la Journée mondiale des droits de la femme pour montrer que les filles ont autant leur place dans le street art que les hommes.

D.N : Pourquoi as-tu choisi de participer à une activité pareille ?

L.M : Personellement, j’aime faire de nouvelles expériences et sortir un peu de ma zone de confort, histoire de ne pas rester indifférente. J’ai vu le flyer sur le statut de V!CKY O et je me suis dit que j’allais postuler.

D.N : C’est ta première fois dans ce genre d’activité alors ?

L.M : Oui, mais je pratique le dessin sur papier depuis longtemps.

D.N : Qu’est-ce que ce festival peut-il apporter dans les rapports Hommes/Femmes en Haïti ?

L.M : Je pense que cela peut porter la société à regarder les femmes sur un angle nouveau, en rejetant certains stéréotypes disant que les femmes ne pratiquent pas la peinture, ne montent pas sur les escabeaux, que tout ça c’est un truc d’homme.

D.N : En un mot, décris-nous nous le déroulement du festival ?

L.M : Parfait!

Laisser un commentaire

Catégories