© %author%

Afghanistan : Les mariages forcés, l’autre alternative

La situation économique des familles afghanes n’est pas pour le mieux depuis la prise du pouvoir par les Talibans. En effet, pour faire face à la pauvreté, certaines ont dû vendre parfois leurs filles en bas âge, nous apprend une équipe du journal France 24.

Dans une bidonville de la capitale du pays, à Kaboul, près de 800 familles se trouvent dans le plus grand dénuement.  » Avec l’effondrement économique, beaucoup d’entre elles sont obligées de faire des choix douloureux pour survivre », relate le journal.

D’ailleurs, c’est le cas de Fatima qui a eu recours au mariage forcé. Pour 150 000 afghanis, une équivalence de 1 600 euros, elle a donné sa fille de 3 ans en mariage. Elle rejoindra sa belle famille à l’âge de 10 ans pour sceller le mariage. La matriarche n’est pas la seule dans la zone à procéder à une telle pratique, toujours selon France 24.

« Selon un rapport de l’Unicef, publié en 2018, près de 40 % des femmes afghanes ont été mariées avant d’avoir atteint leur majorité. » Avec l’effondrement de l’économie dans le pays passant de 72 à 97 % et la venue des Talibans, le taux des mariages forcés a grimpé.

Laisser un commentaire

Catégories