Photo soumise par Marie Alice Theard

Causerie autour de l’ouvrage « Apprivoiser le silence de la mort »

Ce samedi 1er décembre, plusieurs personnes de convictions religieuses différentes étaient réunies dans la salle Eureka de l’hôtel El Rancho pour écouter l’écrivaine Marie Alice Théard parler du dernier ouvrage « Apprivoiser le silence de la mort ». Organisée par l’entreprise Zen Ayiti, tout le monde était impatient de connaître le déroulement des visites racontées dans l’ouvrage.

Accompagnée sur le panel de Gilles Martin des Longchamps, l’un des accompagnateurs lors des visites et de Dr Herriot Duplan, grand maitre de la Loge maçonnique, Marie Alice Théard a retracé en long et en large l’historicité de l’ouvrage. Elle a également remercié ces deux messieurs ainsi que d’autres connaissances pour le soutien qu’ils lui ont apporté tout au long de cette aventure.

L’ouvrage « Apprivoiser le silence de la mort » est un livre qui contient quarante-cinq (45) enseignements spirituels transmis par le fils ainé de Marie Alice Théard, Luigi Larco, traversé vers une autre dimension en mars 2017. Dans les cent quatre-vingt-dix (190) pages du manuscrit, on retrouve des thématiques comme la confession, le pardon, la foi, la compassion, la tolérance, le paradis, l’enfer, le purgatoire, les différentes demeures menant à la maison du père, les conflits, les dogmes, les erreurs de traduction de la bible, etc. 

« Luigi, accompagné de ses instructeurs célestes, m’ont rendu visite tous les deux jours pendant trois mois pour me donner des messages. Des messages que j’ai dû retranscrire tous les jours pour ne rien oublier », a confié la fondatrice de la galerie d’art Festival Arts lors d’une entrevue accordée au journal la veille. Lors de ces moments de communication, l’auteure dit avoir été transportée dans une autre dimension où elle entendait un bourdonnement tout en étant envelopper par une odeur de lavande.      

L’une des parties de cet ouvrage parle d’Haïti et de certains évènements qui se rattachent à son futur. Selon la docteure en histoire de l’art, de l’époque où les apparitions ont commencé jusqu’à l’impression du livre, plusieurs de ces évènements ont déjà eu lieu et ont été enlevé du contenu donc leur ajout dans l’ouvrage n’a pas été nécessaire. 

Même si le témoignage porte le nom de Marie Alice Théard, cette dernière ne veut en recevoir aucun éloge. « J’ai dû mettre mon nom sur la couverture mais le livre n’est pas de moi. Mon travail a été de le rendre public et c’est ce que j’ai fait d’où la mention Collection Témoignage », a laissé entendre Marie Alice. 

Dans un climat serein et agréable, la découverte de l’ouvrage a duré plus de deux heures. 

Pour celles et ceux qui ont raté la vente signature et la causerie de ce 1er décembre, un autre rendez-vous avec les lecteurs est prévu pour le mois de janvier 2019 à l’hôtel El Rancho sous l’organisation de Zen Haïti. Entretemps, le livre est disponible dans les librairies La Pléiade, J’imagine et Astérix ainsi qu’à la galerie Festival Arts.         

Laisser un commentaire

Catégories